Les séismes observés en France métropolitaine (entre 1997 et 2005).

Publié le par Adriana Evangelizt

Un petit topo sur les séismes en France. Il y en a. Petits certes mais il faut quand même noter qu'il y a eu 4 évènements majeurs sur la période 1997-1999, 8 sur 2000-2002 et 9 sur 2003-2005. Il y a donc recrudescence. 640 évènements détectés sur la période 1997-1999 mais plus de 1700 sur 2003-2005. Pour l'ensemble du territoire métropolitain, on passe de 2300 évènements environs sur 1997-1999 à près de 3000 sur 2000 -2002 et à plus de 4000 sur 2003-2005.


Les séismes observés en France métropolitaine

 (entre 1997 et 2005).


En dehors des Pyrénées, la géométrie des réseaux sismologiques du ReNaSS et du LDG n'a pas évolué entre 1997 et 2005 et la méthode de localisation des épicentres du BCSF est restée la même. Le niveau de détection et la précision des localisations n'ont donc pas changé et les cartes 1997-1999, 2000-2002 et 2003-2005 peuvent être comparées. Pour les Pyrénées, la redéfinition du réseau depuis 2000 permet de mieux détecter et localiser les évènements.

Les grandes régions géographiques connaissant une activité sismique sont restées les mêmes, à savoir les Pyrénées, les Alpes, le Massif Armoricain, le Massif Central, le Jura et le système Vosges-Fossé Rhénan. On peut ajouter à cela la Provence et la mer Ligure à proximité ainsi que la Corse. Le Bassin Parisien et le Bassin Aquitain constituent quant à eux deux grands ensembles restant presque asismiques. Les différences se situent plutôt dans la répartition spatiale des petits et des plus forts séismes. Les petits séismes, dont la magnitude locale ML est inférieure à 3, sont plus ou moins bien répartis sur l'ensemble des régions actives. Certains de ces petits évènements sont liés aux activités anthropiques (mines, carrières, exploitation du gisement de gaz de Lacq près de Pau, stimulation hydraulique du site géothermique de Soultz sous Forêt au Nord de Strasbourg). D'autres sont liés aux répliques des séismes majeurs. Les évènements de magnitudes inférieures à 3 peuvent être ressentis localem ent mais - sauf circonstances très exceptionnelles- ils ne créent pas de dégâts et ne font pas l'objet d'enquête macrosismique. Ils signent cependant assez bien les régions pouvant générer des séismes.

Au Nord Est de la France (la région Jura, Vosges - Fossé Rhénan), on observe une activité diffuse et de faible magnitude sur les périodes 1997 -1999 ainsi que 2000-2002. Par contre, entre 2003 et 2005, trois évènements importants, de magnitude locale entre 5 et 5,4 (ML ReNaSS), y ont eu lieu (Rambervillers le 22-02-2003 dans les Vosges, Roulans le 23-2-2004 au front nord du Jura et Waldkirch le 5-12-2004 en Forêt Noire - Allemagne). Seuls deux autres évènements de cette taille ont été ressentis en France sur cette période récente. Il s'agit de deux séismes (19 et 30 septembre 2004), très proches l'un de l'autre, au sud des Pyrénées occidentales. Sur la période 2000-2002, un seul séisme de magnitude ML = 5,4 a eu lieu, celui d'Hennebont le 30/09/2002, à proximité de Lorient, dans le massif Armoricain et aucun séisme de magnitude supérieure à 5 n'a eu lieu dans la période 1997-1999.

Cette augmentation du nombre de séismes de magnitude supérieur à 5 entre 2003 et 2005 concerne le nord-est et le nord-ouest du territoire métropolitain. En termes de sismicité, l'augmentation n'est toutefois qu'apparente. Elle est moins marquée si l'on fixe le seuil à ML=4,5 puisqu'il y a eu 4 évènements sur la période 1997-1999, 8 sur 2000-2002 et 9 sur 2003-2005.

Les différences majeures en termes de nombres de séismes pour les trois périodes sont dues aux répliques du séisme de Rambervillers, aux répliques des séismes de la région de Pampelune et à une activité microsismique soutenue proche de Barcelonnette sur la période 2003-2005. Mais la majeure partie de cette évolution est due à la meilleure détection des évènements dans les Pyrénées avec seulement environ 640 évènements détectés sur la période 1997-1999 mais plus de 1700 sur 2003-2005. Pour l'ensemble du territoire métropolitain, on passe de 2300 évènements environs sur 1997-1999 à près de 3000 sur 2000 -2002 et à plus de 4000 sur 2003-2005. Les séismes de magnitude comprise entre 2 et 3 représentent 90 à 95 % de cette sismicité.

Ces cartes qui couvrent 9 ans d'observations sismologiques soulignent bien l'ensemble des régions sismiques du territoire métropolitain.

Sources : BCSF

Posté par Adriana Evangelizt  

Publié dans Catastrophes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article