Plus de 40 morts dans des inondations en Amérique centrale, dont les passagers d'un bus

Publié le par Adriana Evangelizt




Plus de 40 morts dans des inondations en Amérique centrale, dont les passagers d'un bus


Des pluies diluviennes se sont abattues ces derniers jours sur l'Amérique centrale faisant plus de 40 morts et plusieurs disparus, dont les passagers d'un bus emporté par une rivière, selon les autorités du Salvador, du Guatemala et du Nicaragua, les pays les plus touchés par les inondations.

Au moins 30 passagers d'un autobus emporté par une rivière en crue jeudi soir à San Salvador sont morts. La rivière Acelhuate est sortie de son lit, emportant dans son courant un autobus qui circulait le long de la rivière, dans le quartier Modelo.

"Notre décompte préliminaire nous indique que 30 personnes, 27 adultes et trois enfants, ont péri dans cette tragédie", a dit à l'AFP le directeur des pompiers du Salvador, Abner Hurtado.

Seul un passager de l'autobus, qui transportait des membres d'une église évangélique, un jeune homme de 16 ans, Fabricio Hernandez, a survécu.

"Quand j'ai vu que l'eau de la rivière commençait à entrer dans le bus et à l'emporter, a-t-il raconté, je suis monté sur le toit comme j'ai pu et j'ai vu le niveau de l'eau monter, j'ai sauté sur un muret d'une maison et j'ai réussi à sauver ma peau, mais tous les autres ont été emportés par le courant".

La saison des pluies a commencé depuis plus d'un mois en Amérique centrale provoquant des averses diluviennes, des inondations et des glissements de terrain.

Jeudi matin au Guatemala voisin, au moins 12 personnes sont mortes et six ont été portées disparues quand leur pick-up a été emporté par la crue de la rivière Jocochiquin, dans le nord du pays.

Dans le département de Peten, frontalier du Mexique, environ 20.000 habitants d'une trentaine de villages sont isolés depuis que la rivière Santa Isabel a débordé et qu'un pont s'est effondré, tandis que de nombreuses cultures ont été détruites.

Au Nicaragua, six villages se trouvaient isolés sur la côte caraïbe, coupés du reste du pays après de fortes inondations et la fermeture de plusieurs routes.

 Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Catastrophes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article