Le niveau des mers pourrait monter de 1,5 m d’ici à la fin du siècle

Publié le par Adriana Evangelizt

Sans vouloir être pessimiste, dans un siècle, le niveau des mers aura plus que monter, la planète sera en complète ébullition et les malheureux survivants rendus à l'âge de pierre. Là, il ne sera pas question de dire "je vais chercher un Perrier dans le frigo ou allumer le gaz !" En Aout normalement, notre Mère Terre va danser la danse de Saint-Guy un peu partout dans le monde. Et les Jeux Olympiques ne sont pas encore joués ! Une idée comme ça.

Pour dire que les chercheurs du GIEC sont payés à rien faire ou à raconter des salades, lire en anglais
Le réchauffement des océans est supérieur de 50% aux estimations du GIEC



Le niveau des mers pourrait monter de 1,5 m d'ici à la fin du siècle



La fonte des glaciers, la disparition des calottes glaciaires et le réchauffement des mers pourraient élever le niveau de la mer de près de 1,5 mètres à la fin de ce siècle, entraînant le déplacement de dizaines de millions de personnes, avertissent les scientifiques.

Karin Strohecker, Reuters, 15 avril 2008


Réunis lors d’une conférence de l’Union
Européenne des Géosciences, ils ont fait part d’études qui prévoient une hausse du niveau des mers trois fois supérieure à celle qu’avait calculé le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC) l’an dernier.

Svetlana Jevrejeva, du Proudman Oceanographic Laboratory en Grande-Bretagne, a indiqué que cette estimation est basée sur un nouveau modèle permettant de reconstituer précisément le niveau des mers au cours des derniers 2000 ans.

« Depuis 2000 ans, le niveau de la mer a été très stable », a-t-elle indiqué aux journalistes présents à cette conférence qui s’est tenue à Vienne.

Mais la vitesse à laquelle monte le niveau de la mer s’accélère, et il aura augmenté de 0,8 à 1,5 mètres à la fin du siècle, selon Mme Jevrejeva et les chercheurs associés à cette étude.

Le niveau de la mer a monté de 2 cm durant le 18ème siècle, de 6 cm au 19ème siècle, et 19 cm au siècle dernier, a-t-elle précisé, ajoutant : « Il semble que l’augmentation rapide constatée au 20ème siècle provienne de la fonte des calottes glaciaires ».

Il existe un vif débat parmi les scientifiques sur l’importance de cette montée du niveau de la mer, et le GIEC prévoit une élévation comprise entre 18 cm et 59 cm.

« Les chiffres du GIEC sont sous-estimés », déclare Simon Holgate, qui appartient également au Proudman Laboratory.

Les chercheurs considèrent que le GIEC n’a pas pris en compte la dynamique des glaces. Leur déplacement plus rapide que prévu, du à l’eau provenant de la fonte, pourrait fortement accélérer leur disparition et donc la hausse du niveau des mers.

Ce phénomène pourrait être responsable d’environ un tiers de la future élévation du niveau des mers, d’après Steve Nerem de l’Université du Colorado aux États-Unis.

« Il y a de nombreux éléments de preuve existants qui indiquent que nous aurons environ un mètre d’élévation en 2100 », déclare M. Nerem, qui ajoute que cette hausse ne sera pas uniforme dans le monde entier, et que des recherches supplémentaires seront nécessaires pour en déterminer les effets dans chaque région du monde.

Si les scientifiques débattent de l’importance de l’élévation du niveau des mers, ils s’accordent cependant sur le fait que les pays qui seront les plus durement touchés sont les pays en développement d’Afrique et d’Asie qui n’ont pas les moyens de construire des infrastructures de protection contre les crues. Il s’agit notamment de pays comme le Bangladesh, dont la quasi-totalité des terres sont situées à moins d’un mètre au dessus de l’actuel niveau de la mer.

« Si [le niveau de la mer] s’élève d’un mètre, 72 millions de Chinois seront déplacés, ainsi que 10% de la population vietnamienne, avertit Mme Jevrejeva.

Publication originale Reuters, traduction Contre Info

Illustration : zones submergées à la cote +1m (rouge) et +2m (jaune) sur la façade Atlantique. Carte réalisée avec l’applet Sea Level Rise pour Google Maps


Sources
Contre Info

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article