Video : deux cadavres de jeunes gitanes restent sur la plage dans l'indifférence générale

Publié le par Adriana Evangelizt

Ah il est beau notre monde ! Berlusconi de toute façon n'est qu'un fasciste raciste et xénophobe. Il fait avec les Roms ce que les nazis ont fait avec les juifs.



ITALIE - Noyées sous l'indifférence ?



par Adeline Bourg



ROM ANNEGATE, SEPE “LE IMMAGINI DI INDIFFERENZA
envoyé par radox83



Des clichés montrant deux fillettes roms noyées, étendues sous une serviette sur une plage italienne dans l’indifférence générale fait scandale en Europe. Mais utilisée pour dénoncer la politique du gouvernement italien, cette photo est à prendre avec précaution    

L'image est choquante. Au-delà des corps sans vie de deux fillettes recouverts de serviettes, on y voit des badauds en arrière plan qui discutent sur la plage de Torregaveta en Italie, sans un regard pour elles.

A l'origine, il s'agit d'un drame, celui de quatre gamines roms du camp de Secondigliano, le plus grand du pays. Samedi, jour de grande chaleur, elles ont décidé de se baigner malgré les forts courants et le fait qu'elles ne savaient pas nager. Rapidement emportées par les vagues, deux d'entre elles sont heureusement secourues par deux baigneurs. Les deux autres, âgées de 11 et 12 ans, n'ont été retrouvées par les pompiers que plus tard, au fond de la mer, noyées.
Arrivés sur place avant les ambulances, les journalistes italiens se sont empressés de prendre quelques clichés. Une fois publiés, ils ont rapidement choqué les médias, qui tous, se sont emparés de l'affaire. Chacun y est alors allé de son commentaire. Pour les uns, il s'agit de dénoncer l'indifférence des Italiens face à la mort, pour les autres, il est question de racisme contre les Roms.

 

Un contexte particulier
Ces photos sont sorties alors que le débat fait rage dans le pays au sujet d'une nouvelle loi du gouvernement Berlusconi. Celui-ci a en effet décidé de recenser tous les Roms vivant en Italie. A Rome, plusieurs camps ont ainsi été rasés après recensement. Selon le gouvernement, il s'agit de lutter contre la criminalité de rue. Les Roms sont ainsi fichés à l'aide de leur empreinte génétique, et ce, dès l'âge de 14 ans.
Silvio Berlusconi a été attaqué sur cette question par le Parlement européen et plusieurs associations de défense des droits de l'Homme
. Ces dernières n'hésitent d'ailleurs pas à taxer le gouvernement en place de xénophobe. Avec la photo des fillettes roms, le quotidien britannique The Independant a dénoncé, lui, une société italienne qui n'aurait plus de sentiments humains vis-à-vis de cette communauté.
Mais une vidéo parue sur Dailymotion (voir ci-dessous) tend à nuancer ces accusations. Elle montre une autre réalité ; celle de baigneurs debouts, attroupés derrière les corps, et plus soucieux du sort des fillettes que ne le laissent penser les clichés. En outre, sur les photos, les distances ne sont pas forcément respectées : en réalité, les bronzeurs ne sont pas aussi près des corps. Et les Italiens, peut-être pas si insensibles que cela.


Adeline BOURG. (
www.lepetitjournal.com) vendredi 25 juillet 2008

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article