Séisme en Papouasie Nouvelle Guinée

Publié le par Adriana Evangelizt

Le grand problème dans notre société aveugle et aveuglée, c'est que personne ne croit ceux qui disent la Vérité. On les taxe de rêveurs, d'illuminés, voire de "conspirationnistes". Notre société embourgeoisée a perdu le contact avec le réel. C'est-à-dire avec CE qui gouverne réellement notre planète. Elle est devenue esclave du dieu Argent. Mamon. Croyez-vous que les premiers rescapés de la grande Catastrophe avaient de l'argent ? Ceux que l'on nomme "Adam" et "Eve" dont j'ai déjà parlé ICI, et qui sont, pour moi, tout simplement des rescapés du basculement des pôles. Deux parmi quelques autres. Et je sais que les "croyants" et "religieux" vont ouvrir de grands yeux horrifiés et me taxer d'hérétique mais moi, je leur répondrai qu'ils n'ont plus que trois ans pour ouvrir les yeux. Parce que le Messie n'est pas tout à fait ce qu'ils attendent. J'y reviendrai. Replongeons-nous à l'épisode de la Bible où l'évènement est raconté :

3:21 L'Eternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit.

3:23 Et l'Eternel Dieu le chassa du jardin d'Eden, pour qu'il cultivât la terre, d'où il avait été pris.

Dans ces deux versets sont évoqués la naissance de l'homme de la terre car l'homme est sorti de la Terre comme tous les êtres vivants et à un moment donné, après avoir connu une période heureuse sur notre planète qui ressemblait à un paradis -le jardin d'Eden- ils se sont retrouvés à vivre à l'état sauvage dans une nature hostile suite à la "colère de Dieu" soit la grande Catastrophe. Exactement ce qui va arriver à certains d'entre nous qui auront la "chance" -si l'on puit dire- de s'en sortir. Parce que quand on lit que Dieu chassa l'homme pour qu'il cultivât la terre, cela signifie qu'avant, il ne la cultivait pas. Mais là, de toute façon, il n'a pas eu le choix. Comme les rescapés ne l'aurons pas non plus. Il ne faut pas s'imaginer que l'on pourra entrer dans les maisons désertes et se servir à boire ou à manger. Tout sera complètement détruit. Il n'y aura pas d'électricité, pas d'eau potable, toute la végétation sera calcinée, l'air vicié par la pestilence des cadavres, le nucléaire, les fumées toxiques des volcans et ne parlons pas des inondations ou déluge dont on trouve trace dans l'Ancien Testament. Ce qui va se produire s'est déjà produit et nous en possédant le témoignage dans tous les livres sacrés des divers peuples et civilisations antiques. Idem pour l'Apocalypse qui n'est qu'un témoignage de ce qu'il advint. Au fil des siècles, les religieux ont copié, recopié la tradition orale sans en comprendre le sens et les plus fûtés en ont profité pour faire croire aux humains qu'un Dieu hypothétique existait, un Dieu exigeant qui demandait des offrandes, de l'or puis de l'argent... on voit le tour de passe-passe. Et à qui profitait cette spolliation. Pas aux peuples en tout cas que les religieux ont réduit en esclavage en leur volant la Vérité.

Total et bénéfice, à l'aube de la Révolution de notre Terre, il y a des millions de crédules qui attendent le retour du Messie et la Nouvelle Jérusalem. Ils peuvent toujours attendre ! Car les mille ans dont il est question est le temps qu'il faudra à la Terre, notre Mère, notre Dieu, pour se réparer. Pour se nettoyer. Pour se purifier. Et nul doute que les survivants, avec l'uranium qui infestera notre planète, donneront naissance à des êtres qui seront peut-être pire que les hommes de Cro-Magnon. Il y aura forcément une mutation génétique chez tous les êtres vivants. Voilà la perspective qui attend l'Humanité. On est loin là d'un nuage céleste avec des anges jouant de la trompette...



Séisme en Papouasie Nouvelle Guinée


30 aout - Un puissant séisme de magnitude 6,3 a secoué ce matin la Papouasie Nouvelle Guinée, ont annoncé des sismologues sans faire état dans l'immédiat de victimes ou de dégâts.

L'épicentre de la secousse survenue à 06H54 GMT a été localisée à 68 kilomètres au nord-est de Lae, deuxième ville de cette île du Pacifique, et à 364 km au nord de la capitale Port Moresby, selon l'Institut de géophysique américain (USGS). Sa profondeur a été évaluée à 56 km. L'île de Papouasie Nouvelle Guinée est située sur
la "ceinture de feu" à la jonction de plusieurs plaques tectoniques.

Sources
Le Figaro

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article