Les foetus de la tombe de Toutankhamon seraient des jumeaux, enfants du pharaon

Publié le par Adriana Evangelizt

Là aussi,  il y a beaucoup de mystèrs sur Toutankhamon et son père Akhenaton. Ce dernier aurait épousé une de ses filles, ce fait est passé sous silence.  On nous tait que les pères avaient des relations avec leurs filles et les mères avec leur fils. On nous dit  -les chercheurs patentés- que l'on a retrouvé deux jumeaux morts nés dans la tombe de Toutankhamon et que l'un d'entre eux est plus gros que l'autre. Or, la véritable histoire est que l'un des avortons aurait été agé de 7 mois lors de son décès. Quand on sait que ce pharaon, héritier d'Aménophis IV, est mort sûrement assassiné à l'âge de 19 ans, on ne peut que trouver étrange que deux de ses enfants aient suivi le même sort. Ce qui signifie tout simplement que l'on a voulu se débarrasser aussi de ses héritiers. Quand on sait, de surcroît, que c'est Ay qui lui succéda, le coupable est tout désigné.  




Les foetus de la tombe de Toutankhamon seraient des jumeaux,

enfants du pharaon


L'un des deux foetus découverts dans le tombeau de Toutankhamon, le 6 août 2008 au Caire


Les deux bébés morts-nés dont les momies furent découvertes en Egypte dans la tombe de l'enfant-pharaon Toutankhamon pourraient être des jumeaux dont il aurait été le père, a indiqué mardi un expert britannique.


Le professeur Robert Connolly, qui avait examiné la dépouille momifiée du pharaon dans les années 1960 et qui travaille de nouveau avec les autorités égyptiennes, a expliqué que de nouvelles recherches laissent penser que les deux foetus étaient probablement des jumeaux et que le pharaon aurait été leur père.

Ces découvertes, que le professeur devait présenter mardi lors d'une conférence à l'université de Manchester (nord-ouest de l'Angleterre), offrent un aperçu "très excitant" de la vie du jeune pharaon, décédé à l'âge de 19 ans il y a plus de trois millénaires.

"Les deux foetus de la tombe de Toutankhamon pourraient être jumeaux malgré leur taille très différente", a expliqué le professeur dans un communiqué. "Cela augmente la probabilité qu'ils soient les enfants de Toutankhamon".

La tombe du pharaon, qui contenait les deux foetus, fut découverte le 4 novembre 1922 par le Britannique Howard Carter dans la Vallée des rois, près de Louxor. Les foetus étaient depuis conservés à l'université du Caire.

"J'ai étudié en 1979 l'une des momies, la plus grosse, et déterminé le groupe sanguin de la mère du bébé et l'ai comparé avec mon analyse datant de 1969 du groupe sanguin de Toutankhamon. Les résultats ont confirmé que ce foetus pourrait en effet être la fille de Toutankhamon", a ajouté M. Connolly.

"Désormais, nous pensons qu'il s'agit de jumeaux et qu'ils étaient ses enfants", a poursuivi le professeur d'anthropologie physique de l'université de Liverpool.

Le service des antiquités égyptiennes a annoncé début août que des tests ADN allaient être effectués sur les momies des foetus pour déterminer s'ils sont les enfants du pharaon et de son épouse Ankhesenpamon, fille de la reine Nefertiti.

Proclamé pharaon à l'âge de neuf ans, Toutankhamon a été rendu célèbre par son fabuleux trésor funéraire débordant d'objets en or.

Sources AFP



Tests ADN sur deux momies de fœtus égyptiens


Une expertise qui devrait clarifier la généalogie du pharaon Toutankhamon.

L'Égypte va procéder à des tests ADN sur les momies de deux enfants mort-nés découverts en 1922 dans le tombeau du pharaon Toutankhamon. Le Service des antiquités égyptiennes espère ainsi faire la lumière sur l'arbre généalogique de l'«enfant roi», monté sur le trône dès l'âge de 9 ans et qui a régné dix ans sur l'Égypte, il y a un peu plus de 3 300 ans.

En effet, si Akhenaton est présenté comme étant le père de Toutankhamon, l'identité de sa mère reste controversée. Il pourrait s'agir de la première et célèbre femme d'Akhenaton, Néfertiti, de sa seconde épouse, la princesse étrangère Kiya, ou encore de Maya, la nourrice de Toutankhamon. Les résultats de ces tests pourraient également aider à identifier la momie de Néfertiti.


Sources Le Figaro


Posté par Adriana Evangelizt  

Posté par Adriana Evangelizt  

Publié dans Egypte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article