Incident nucléaire en Belgique: un ministre dénonce des "erreurs effarantes"

Publié le par Adriana Evangelizt

Ceci vous donne un petit aperçu de la peste qui va se répandre sur la planète au Jour J. Et même avant. Comme je l'ai expliqué ICI, le "Vous serez jugés à vos oeuvres" prend tout son sens. L'Humain sera jugé à ses oeuvres en ce qui concerne sa façon de traiter la terre et ses répercussions sur lui le "Jour du Jugement dernier" soit le Jour J, jour de la Grande Catastrophe. Plus il emploie de poison sur la terre et davantage il sera empoisonné en l'empoisonnant à elle. Tout comme l'on peut comprendre dans "Il récoltera les fruits de ce qu'il a semé", toute les répercussions sur les "survivants" et leurs descendances. Il est clair et net que tous les textes prophétiques que l'on peut lire actuellement ne sont qu'un témoignage des Anciens mal compris par les scribes ou travestis par les religieux.




Incident nucléaire en Belgique:
un ministre dénonce des "erreurs effarantes"



Le ministre belge de l'Energie Paul Magnette a réclamé mardi des "sanctions sévères" à l'égard des responsables d'un laboratoire médical où s'est produit une fuite d'iode radioactif il y a dix jours, estimant qu'ils avaient commis "des erreurs effarantes".


"J'ai reçu un tableau de la situation qui révèle des erreurs effarantes, tant dans l'interprétation du problème que dans les délais d'alerte", a déclaré M. Magnette.

"J'ai exigé un nouveau responsable de la sécurité et que l'on prenne des sanctions sévères", a-t-il ajouté.

L'incident, le plus grave de ce type jamais survenu en Belgique, s'est produit vendredi 22 août à l'Institut national des Radioéléments (IRE) de Fleurus, près de Charleroi (sud). Une "erreur de manipulation" a provoqué un rejet dans l'atmosphère d'iode radioactif, a précisé Paul Magnette.

Mais l'ordinateur chargé de répercuter l'alarme "est tombé en panne" et le technicien présent, pensant à un "problème de filtre", "n'a pas pris de mesure", a ajouté le ministre de l'Energie, également chargé de l'Environnement.

Ce n'est que le lundi 25 août, lorsque le système de sécurité a lancé une nouvelle alarme, que l'IRE a informé l'agence belge de contrôle nucléaire (AFCN), et encore avec plusieurs heures de retard.

En outre, la production s'est poursuivie durant encore plus de 24 heures, ce qui constitue "une grave erreur de monitoring et d'interprétation", selon M. Magnette.

D'abord jugé inoffensif par l'AFCN, l'incident a été requalifié le 28 août par les autorités, qui ont alors demandé aux riverains de ne pas consommer les fruits et légumes de leur jardin.

Un conseil d'administration extraordinaire de l'IRE, un organisme reconnu d'intérêt public dont les produits servent à détecter et à traiter le cancer, examinera jeudi les sanctions réclamées par le ministre.

"L'IRE ne manquera pas de prendre en temps utile, et en tout cas une fois l'analyse des faits terminée, toutes les mesures nécessaires pour éviter qu'un tel incident puisse se reproduire à l'avenir. Si des manquements sont avérés, la direction prendra ses responsabilités et les décisions qui s'imposent", a réagi mardi l'Institut dans un communiqué.

"L'IRE a immédiatement cessé ses activités pour éviter toute nouvelle émission et pour circonscrire le problème. Le suivi des retombées dans l'environnement dans les jours qui ont suivi a incité les autorités à décider de mesures de précaution pour la population, même s'il se confirme que tous les tests sont jusqu'à présent parfaitement rassurants tant au niveau de l'environnement que de la santé, confirmant les analyses réalisées par l'IRE et l'évaluation initiale de l'incident", souligne également l'Institut.

Un plan d'action consécutif à un audit réalisé par l'AFCN en 2007, qui prévoit le renforcement des équipes de sécurité, "sera accéléré si cela s'avère nécessaire", ajoute l'IRE.

L'incident et les hésitations en matière de communication des différentes autorités ont causé un vif émoi chez les riverains de l'IRE. Des tests effectués lundi sur près de 1.000 personnes, en majorité des enfants, vivant dans les alentours de l'institut n'ont pas révélé de contamination à l'iode radioactif.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article