Aux Etats-Unis, les pauvres sont majoritairement des femmes

Publié le par Adriana Evangelizt

Etat des lieux dans le pays qui exporte la "démocratie" chez les autres à coups de bombes et napalm. L'esclavage des Peuples n'est pas une légende. Les survivants devront retenir la leçon lorsque l'on va être projeté à l'âge de pierre. Ce qui ne saurait tarder. Que les Mamonites continuent de construire leurs bunkers, ils y mourront étouffé à l'intérieur. Beaucoup de ces satanés pensent qu'ils s'en sortiront. Ils connaissent mal le fonctionnement de Dame Terre. A celui qui a Elle enlève TOUT... et que peut-on prendre à celui qui n'a rien ?





Aux Etats-Unis, les pauvres sont majoritairement des femmes



[Gregoire Seither - IES News Service - 14/10/2008]
Une étude publiée par le “Center for American Progress” démontre que, quelle que soit la race ou l’origine ethnique, aux Etats-unis, si vous êtes une femme, vous avez près de trois fois plus de chances d’être pauvre que si vous êtes un homme.

L’étude explique que “Plus de la moitié des 37 millions d’Américains vivant dans la pauvreté sont des femmes” et que “la fracture de la pauvreté entre hommes et femmes est plus importante proportionnellement aux Etats-unis que dans n’importe quel autre pays au monde,”. Un certain nombre de facteurs contribuent à maintenir une très forte proportion des femmes dans la pauvreté. Les femmes sont moins payées que les hommes, à travail égal, elles sont souvent cantonnées dans des emplois mal-payés et supportent la plus grande partie des coûts afférents à l’éducation et l’entretien des enfants. De plus, le fait d’avoir des enfants affecte nettement plus les conditions de travail des femmes et grève beaucoup plus leur possibilités de formation et de promotion professionnelle.

Enfin, la violence domestique et sexuelle qui touche une femme sur trois aux Etats-unis peut les pousser dans un cycle de pauvreté.

Le rapport recommande des programmes d’emploi “permettant aux femmes de recevoir un salaire décent, le renforcement d’un réseau de services sociaux qui viennent en soutien aux familles et en assurent la bonne santé : soins médicaux de qualité, crèches, garderies périscolaires, aides au logement…”

Sources
Libertés et Internet

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Esclavage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article