La crise américaine va lourdement gréver les retraites

Publié le par Adriana Evangelizt

Total et bénéfice, vous usez votre santé à travailler comme un esclave espérant obtenir une retraite dont vous ne profiterez sûrement pas. Demandez aux premiers humains s'ils bossaient pour un employeur moyennant salaire ! Non. L'Argent n'existait pas. Ils se nourrissaient des fruits de la Terre et allaient où bon leur semblait selon les saisons, le nez planté vers les étoiles pour tracer leur route. Ce temps va revenir dans quelques milliers d'années car la dévastation prochaine sera telle qu'il sera très difficile aux futurs survivants de pouvoir se substanter. Il existera bien entendu des endroits qui auront été à peu près épargnés. Loin des villes. Loin des centrales nucléaires. Loin des volcans. Loin des bords de mer. Tous les grands monuments que l'on a retrouvé étaient construits dans des endroits précis car les "constructeurs" savaient qu'ils allaient être épargnés. Ces constructions monumentales ne sont pas l'oeuvre du hasard et leur usage n'était certainement pas destiné à servir de tombeau à un seul homme. Tout a été calculé. Il fallait que malgré les grands cataclysme, ces monuments restent. On les a souvent retrouvés sous des monceaux de sable et de terre, certains croyaient même que ces monticules n'étaient que des collines. On en a l'exemple type avec les pyramides de Nacal construites voilà plus de 30 siècles au Pérou, découverte grâce au flair d'une archéologue géniale, Ruth Shady Solis, qui en contemplant des collines a compris qu'il se cachait quelque chose de précieux là-dessous. Six pyramides extraordinaires sur un site de 60 000 km carrés nous donne un aperçu de l'existence menée par ceux qui y vivaient. Nulle trace de guerre, beaucoup d'instruments de musique fabriqués avec des os de condor ou de pellican, des plantes hallucinogènes, des restes d'étoffe venant d'autres contrées, signe qu'ils pratiquaient le commerce. Les chercheurs se posent encore la question sur le lieu d'implantation de ces pyramides en plein désert. Mais en Egypte où se situent les Pyramides ? Et pourquoi d'autres sont en hauteur en Amérique du Sud ? Il y a bien une raison. Ils ont voulu laisser des traces que rien n'effacerait. A Nacal, nous avons l'exemple type d'une civilisation qui n'exploitait pas son peuple. Une grande harmonie y régnait. Pas d'esclavage. Mais aujourd'hui que voyons nous ? Une bande de crapules et de sangsues qui profitent de toute l'Humanité sans états d'âme et sans regret. L'Argent est devenu le Roi, le Maître et sans lui vous ne pouvez plus rien faire. Que sont devenues les valeurs originelles de nos Ancêtres millénaires ? Elles ont été balayées comme vont être bientôt balayés tous ceux qui nous maintiennent sous leur férule. Mais notre Héritage ne pourra certainement pas servir d'exemple aux futures générations. Car il n'en restera rien. Croyez-vous franchement qu'une tour Eiffel ou qu'un Empire State Building sera gardé en mémoire comme les Pyramides Sacrées des Anciens ? A se tordre de rire.



La crise américaine va lourdement gréver les retraites

[Gregoire Seither - IES News Service 13/10/2008]


Aux dires du principal analyste budgétaire du Congrès des Etats-unis, la chute prolongée de la Bourse ces 15 derniers mois a éliminé environ 2 trillions de dollars US de l’épargne de retraite des salariés étatsuniens. Ces pertes vont obliger de nombreux salariés à travailler plus longtemps et remettre à plus tard leur départ en retraite… mais surtout cela va freiner les dépenses des ménages et ralentir encore plus une économie dépendante des de la consommation.

Malgré les pertes financières essuyées, les entreprises ne vont pas pouvoir se défausser du paiement des pensions promises aux employés. Mais il faudra bien qu’ils récupèrent ces sommes quelque part. Selon Peter R. Orzag : “Quand les actifs financiers des fonds de pension déclinent dans les plans 401(k) (plans de retraite financés par les entreprises), alors ce sont les travailleurs qui supportent la perte. Mais quand les actifs baissent dans les plans de retraite a valeur prédéfinie, c’est l’entreprise qui doit supporter le paiement de la différence. L’entreprise devra passer le coût de cette dépense supplémentaire à ses employés, ses actionnaires ou ses clients.”

Les plans de retraite à valeur prédéfinie sont des programmes de retraite financés par les entreprises qui fournissent des paiements mensuels dont le montant dépend du salaire de l’employé et de son rang. L’entreprise se charge des décisions d’investissions et supporte les risques. Les plans à contributions définies - comme les plans 401(k) - font porter le risque au salarié et sont sujets aux variations du marché boursier.

De plus en plus, les entreprises ont obligé leurs employés à opter pour des plans de retraite à contributions définies. Le gouvernement a également encouragé de manière agressive la mise en place de plans de retraite 401(k), passent même une loi en fin d’année dernière qui facilite encore la tâche des employeurs qui veulent automatiquement basculer les plans de retraite de leurs salariés vers ce genre de plans.

Les plans de retraite à contributions définies sont généralement lourdement basés sur des portefeuilles spéculatifs et en actions, soit via des participations dans des holdings individuels ou bien des fonds mutualisés. En résultat, explique Orszag, “la valeur des actifs des plans à contributions définies a baissé beaucoup plus que les actifs des plans à valeur définie.”

Sources
Libertés et Internet

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Esclavage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> <br /> Blog(fermaton.over-blog.com)No-16, THÉORÈME DE KONDRATIEFF -LA CRISE FINIE ?<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre