Stonehenge: la thèse d'un lieu de pélerinage thérapeutique renforcée

Publié le par Adriana Evangelizt



Stonehenge: la thèse d'un lieu de pélerinage thérapeutique renforcée



Les malades et blessés se rendaient à Stonehenge en raison du pouvoir curatif qu'ils attribuaient aux menhirs, ont expliqué lors d'une conférence de presse à Londres Timothy Darvill, responsable de la chaire d'archéologie à l'Université de Bournemouth, et Geoffrey Wainwright, président de la Société des archéologues de Londres.Les archéologues ont dévoilé les résultats de fouilles, les premières depuis 44 ans, menées entre le 31 mars et le 13 avril derniers.

La couleur particulière des blocs, importés d'une carrière située à 250 km de là, avait fait croire à leurs vertus thérapeutiques, ont ajouté les experts.

De nombreuses personnes mortes de maladies ont par ailleurs été enterrées autour du cercle de Stonehenge. Les scientifiques ont notamment mis au jour la sépulture d'un jeune homme enfoui dans une fosse avec des fragments de pierre bleue. Des morceaux de ces pierres auraient aussi été utilisés comme des porte-bonheur ou des talismans.

«Toutes ces preuves renforcent l'idée que quelle que soit la fonction de Stonehenge - et il pourrait y en avoir plusieurs - les pierres bleues étaient un élément central», estime Timothy Darvill.

Une nouvelle datation au carbone révèle aussi que le cercle de pierres a été érigé entre 2400 et 2200 avant JC, quelques siècles plus tard que ce qu'on estimait.

Stonehenge est l'un des sites préhistoriques les plus connus au monde et attire chaque année près d'un million de visiteurs.

Sources
Cyberpresse

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Histoire des hommes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article