Jusqu'à 1,4 million de Zimbabwéens menacés par le choléra, selon MSF

Publié le par Adriana Evangelizt

Il paraît que la planète est trop peuplée, c'est quelque chose que ne cesse de seriner Rockefeller notamment à l'ONU, il prêche donc pour son contrôle et  la dépopulation. Et quoi de mieux que les maladies ? On a déjà beaucoup de preuves que le SIDA n'est pas l'oeuvre du hasard. Combien d'autres virus ont été inventés pour nuire aux hommes ? Voilà l'oeuvre de quelques scientifiques qui ont signé le pacte avec le diable dans le langage symbolique. Je te donne quelques milliards, fabrique moi quelques virus. Ainsi en Afrique, ils laissent s'installer les maladies au lieu de prévenir. Ce monde est un cauchemar.



Jusqu'à 1,4 million de Zimbabwéens menacés par le choléra, selon MSF


Jusqu'à 1,4 million de Zimbabwéens sont menacés par le choléra à Harare où l'effondrement de l'économie a entraîné une dégradation des conditions sanitaires, a indiqué mardi Médecins sans frontières (MSF).

"Jusqu'à 1,4 million de personnes risquent d'être infectées à Harare et dans sa banlieue", a déclaré à l'AFP l'organisation humanitaire, précisant que le choléra était également présent à la frontière avec le Mozambique et depuis la fin de la semaine dernière près de la frontière sud-africaine.

Selon le quotidien d'Etat The Herald, 36 personnes sont décédées depuis vendredi et 431 hospitalisées depuis vendredi à Beitbridge (sud), ville frontalière avec l'Afrique du Sud.

"Cela a commencé à prendre de l'ampleur en septembre dans différents endroits du Zimbabwe", a indiqué MSF, soulignant qu'elle tentait de contenir cette épidémie depuis début novembre dans la capitale.

MSF est présent dans deux centres hospitaliers à Harare, où 500 patients ont déjà été traités et où 38 nouveaux malades arrivent chaque jour, principalement des banlieues de la capitale, selon un communiqué de l'organisation.

"La situation devient hors de contrôle" à la clinique de Budiriro, a déclaré une responsable de l'eau et des installations sanitaires pour MSF, Precious Matarutse. "Il y a tant de patients que les infirmières sont débordées", a-t-elle décrit, ajoutant que les malades faute de place étaient allongés à même le sol.

De janvier à octobre, le choléra avait déjà fait au moins 120 morts dans le pays, selon une association locale de médecins.

Sources
Le Monde

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article