Guadeloupe : Simulation de séisme

Publié le par Adriana Evangelizt

Personne ne se pose la question de savoir pourquoi on simule des séismes. Notre pauvre Humanité est devenue une armée gigantesque de moutons. Courez donc à l'abattoir sans oser le moindre mouvement de protestation. Il est clair et net que plus la date fatidique de la Grande Catastrophe approchera, davantage il y aura de séismes et de tsunamis et que toutes les îles seront grandement en danger et menacées de disparition, bien plus que les grands continents, dans un premier temps. Alors il va y avoir de plus en plus de simulations qui n'auront, bien sûr, rien à voir avec la terrible réalité.




Simulation de séisme


Le test grandeur nature « Richter » est organisé aujourd'hui mardi dans l'archipel. C'est le second réalisé en France depuis sa création. Pour l'occasion, l'ensemble des services de l'Etat sont mobilisés. Il s'agira de vérifier la réactivité et l'efficacité des secours.

Cette simulation de tremblement de terre s'inscrit dans le cadre du Programme national de prévention du risque sismique mis en place aux Antilles en 2007.

L'exercice va débuter ce matin aux alentours de 8 heures. Plusieurs points seront testés : la coordination entre le poste de commandement et l'aide portée aux blessés.

C'est donc un séisme « violent » qui doit frapper la Guadeloupe aujourd'hui. Le scénario se veut le plus réaliste possible. Il sera dévoilé aux participants ce matin.

Toutes les commune de l'archipel sont concernées. Mais l'essentiel de l'opération se déroulera sur le site de l'ancien hôpital de Marie-Galante.

Les chefs d'édilité devront ainsi participer aux phases d'évacuation et de sauvetage pour tester leurs services municipaux en cas de crise majeure.

Sources
Domactu


Séisme majeur...les secours s'activent...


Dans le cadre de la troisième édition des « Journées Réplik », les secouristes se sont livrés, ce mardi matin, à un exercice grandeur nature dans lequel la Martinique était
frappée par un violent tremblement de terre.

Un tremblement de terre de magnitude 7,7 sur l'échelle de Richter a frappé la Martinique ce mardi à 8 heures 30.

Le dernier bilan fait état de 78 morts et de 116 blessés. C'est le centre de l'île qui a payé le plus lourd tribu. Le quartier Trénelle citron a été, entièrement détruit.

Plusieurs bâtiments se sont effondrés sous la force des secousses. Il n'y a ni eau, ni électricité. Tous les réseaux de communication sont coupés, ce qui complique la tâche des secouristes.

 Les écoles ont été évacuées et les règles de sécurité appliquées dans la grande majorité des établissements.

 Pompiers et militaires fouillent  méthodiquement les décombres dans l'espoir de retrouver des survivants… Fin des recherches :  ce mercredi matin…

Sources : Domactu




Posté par Adriana Evangelizt
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article