Séisme de magnitude 5,1 dans le sud de la Californie, pas de dégâts a priori

Publié le par Adriana Evangelizt



Séisme de magnitude 5,1 dans le sud de la Californie, pas de dégâts a priori

LOS ANGELES - Un séisme de magnitude 5,1 a ébranlé vendredi soir le sud de la Californie (ouest), a annoncé l'institut de géophysique américain (USGS), mais sans faire de victimes ni dégâts, selon de premières informations des médias locaux.


Selon l'USGS, l'épicentre se trouvait dans une zone peu peuplée, en plein désert du Mojave, à 188 km au nord-est du centre ville de Los Angeles et à 57 km à l'est de l'agglomération de Barstow.


L'épicentre du séisme, d'abord estimé à une magnitude de 5,5 puis révisé à la baisse à 5,1 par l'USGS, était situé à 5,9 km de profondeur.


Suivie d'au moins huit répliques inférieures à une magnitude de 2,4, La secousse, à 20H18 (samedi 04H18 GMT) a été ressentie dans une grande partie de la Californie du sud, où vivent 22 millions d'habitants, et jusqu'à Las Vegas (Nevada), à 200 km au nord-est, selon l'institut.


Aucun dégât n'a été rapporté, ont indiqué la radio d'informations en continu KNX1070 à l'antenne et le Los Angeles Times sur son site internet.


La localité la plus proche de l'épicentre, Ludlow, ne consiste qu'en quelques commerces et une station-service au bord d'une autoroute.


Il s'agit du deuxième séisme de magnitude supérieure à 5 à frapper le sud de la Californie en moins de cinq mois. Le 29 juillet, une secousse de 5,4 avait causé une grosse frayeur aux habitants de Los Angeles, la deuxième ville des Etats-Unis, jetant des centaines de personnes alarmées dans les rues, mais elle n'avait fait ni blessés graves, ni dégâts importants.


Pour mesurer la puissance d'un séisme, l'USGS utilise la "magnitude de moment" (Mw), qui est directement reliée aux paramètres du séisme (surface et quantité de glissement sur la faille). Sur cette échelle ouverte, un séisme atteignant une magnitude d'au moins 6 est considéré comme fort.


Striée de failles parmi les plus actives au monde, la Californie vit dans la hantise du "Big One", un séisme dévastateur sur la faille la plus importante, celle de San Andreas, dont les scientifiques estiment qu'il a 70% de risques de se produire dans les 30 prochaines années.


Une secousse de type "Big One", de magnitude 7,8, pourrait faire 1.800 morts, 50.000 blessés et 200 milliards de dollars de dégâts, selon un scénario élaboré par 300 experts et publié en mai dernier. La récurrence d'un "Big One" dans le sud de la Californie est d'environ 150 ans et le dernier s'est produit en 1857.


En janvier 1994, un tremblement de terre d'une magnitude de 6,7 à Northridge (40 km au nord-ouest de Los Angeles), avait provoqué la mort de 60 personnes et fait 10.000 blessés.


Le séisme de vendredi intervient quatre semaines après que la Californie a organisé la plus grande alerte au tremblement de terre de l'histoire des Etats-Unis, auquel environ 5 millions de personnes ont participé.

Sources
Romandie

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Catastrophes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article