Le climat a basculé de façon extrêmement brutale à la fin de la dernière période glaciaire

Publié le par Adriana Evangelizt

Pour ceux qui "suivent mon raisonnement et le comprennent"... lisez attentivement cet article. Un article scientifique où l'on retrouve les dates approximatives de ce que j'avance. Tout se situe autour de 10 000 ans en arrière. Mais plus particulièrement de 12 900 ans, je dis moi 12 960 ans. Ce qui correspond à SIX ères parcourues, la précession de la Terre se faisant sur le double soit 25 920 ans. Ils disent qu'il y a 12 900 ans, une période glaciaire s'est installée suivie d'un réchauffement. Il semblerait qu'actuellement, c'est le contraire qui se produise. Il y aurait réchauffement d'abord suivi d'une glaciation. Le réchauffement, pour moi, est dû à l'activation de l'Elément FEU, à l'intérieur de la Terre qui met tous les volcans en éruption. Donc le réchauffement de la Terre part de l'Intérieur, fait remonter des gaz dont le méthane ce qui induit un réchauffement extérieur. Ceci avec la complicité du Soleil, l'époux de Mme notre planète. Car effectivement, le Soleil en est à son 24 e cycle, voir l'article ICI, ce qui correspond dans l'Apocalypse à ce passage :

4:2 Aussitôt je fus ravi en esprit. Et voici, il y avait un trône dans le ciel, et sur ce trône quelqu'un était assis.


4:3 Celui qui était assis avait l'aspect d'une pierre de jaspe et de sardoine; et le trône était environné d'un arc-en-ciel semblable à de l'émeraude.


4:4 Autour du trône je vis vingt-quatre trônes, et sur ces trônes vingt-quatre vieillards assis, revêtus de vêtements blancs, et sur leurs têtes des couronnes d'or.


Savoir traduire et lire les symboles. Tout dans cette description correspond non à un hypothétique "Dieu" mais à des données cosmogoniques. Le personnage flamboyant  assis sur le trône est le Soleil et les 24 vieillards correspondent aux 24 cycles passés. "Vieillard" symbolisant quelque chose d'âgé, de passé. Or, le 24e cycle a débuté en 2008, et doit se terminer vers 2011 à ce que disent les scientifiques. Voir ICI. Pour que le mécanisme catastrophique ou régénérateur de la Terre se mette en branle, il faut donc que le 24e cycle soit achevé. Ainsi on aura nos 24 vieillards ou cycles passés. Et quand vous lisez l'Apocalypse, vous voyez que tout démarre vraiment à ce moment là. Simple comme bonjour. J'écris cela en souriant... car JE SAIS.

Alors je prépare effectivement des vidéos ou du moins je vais les préparer car comme vous le saviez je me suis fait torpiller mon PC. J'aurai mon nouveau aujourd'hui mais il va falloir le reconfigurer ce qui se fera dans les jours à venir. Je vais donc commencer à poser le résultat de mes recherches sur le
site Apocalypse aujourd'hui et bien expliquer le cheminement de la Tradition Originelle que l'on retrouve dans l'Apocalypse de Jean. Tradition originelle qui, à la base, était Orale mais sa Transmission fut corrompue et kidnappée par les religieux pour égarer les humains et les asservir à un dogme dangereux. Car celui qui connaît la Vérité sur le fonctionnement et les cycles de notre Terre ainsi que sa corrélation avec le Soleil, la Lune, les constellations sait qu'à un moment donné tout FINIT. En sachant cela, la philosophie de la Vie ne peut pas être ce que l'on voit aujourd'hui dans notre triste monde. Or, tous les Prophètes qui sont venus n'avaient d'autre but que de "dévoiler" cette Loi ou cette Vérité. Car, regardez dans Wikipedia, le véritable rôle d'un Prophète est non pas de "prédire l'avenir" mais de révéler la Vérité aux humains. Et vous remarquerez que bon nombre ont été tués, y compris le dénommé "Moïse" pour des raisons bassement matérialiste de la part de ceux qui veillent à maintenir les Peuples dans l'Ignorance la plus crasse pour mieux les manipuler. A ce propos, je tiens à signaler aussi que le mot "Apocalyspe" ne signifie absolument pas "Catastrophe", il signifie "Révélation"ou "Enlèvement du Voile". Le but de ce texte est donc de "Révéler" quelque chose... et cette Révélation n'est accessible qu'à ceux qui savent "enlever le Voile".  Or, pour ce faire, il faut ôter toutes les scories qui enveloppent les symboles. Il faut "enlever le bon grain de l'ivraie".

Puisque j'en suis à ce stade d'explication, je vais faire une petite mise au point. Je reçois beaucoup de mails de tous bords. Surtout des religieux tant catholiques que judaïques qui m'accusent de mal interpréter les Ecritures. J'oserai dire qu'ils voudraient que je les interprète mal car la Vérité leur fait peur. A ceux-là je dis
... OUVREZ LES YEUX... avant qu'il ne soit trop tard. Car vous emmènerez dans votre conscience lors du Grand Cataclysme ce que vous avez accumulé comme Connaissance. Si elle est fausse, le "bagage" est nul. Mais bien plus que cela, le fait d'être "endoctriné" que cela soit dans une idéologie ou une religion, vous induit en erreur. Vous asservit et vous fait prisonnier de quelque chose qui ressemble à la Vérité mais qui n'en est pas. La maxime du Maître Judéen n'était pas une phrase prononcée en l'air... la Vérité vous affranchira, a-t-Il dit. Or, c'est un fait réel. La Vérité vous rend Libre. D'abord parce qu'elle est au fond de vous et qu'il faut la trouver.  Et personne ne peut la trouver à votre place. Surtout pas ceux qui vous orientent dans une voie délétère et fausse afin de vous endoctriner pour mieux aller dans leur sens et épouser leur Cause. Chaque Humain possède au fond de lui un idéal à atteindre. Un idéal de Connaissance, celle-ci amenant à la Vérité, cette dernière ouvrant votre coeur à la Justice et à l'Amour. Ces valeurs abstraites n'ont rien à voir avec le Matérialisme crasse de ceux qui ont besoin de vous, de vos dons, de vos offrandes pour mener grande Vie. Dieu est invisible mais Dieu est en chacun de nous pour qui sait parvenir à trouver son chemin. Et Dieu ne se nourrit par d'Or et d'Argent mais d'une nourriture invisible à l'oeil nu comme les valeurs citées plus haut. J'expliciterai tout cela plus longuement.


A ceux qui attendent le Messie, je dis... vous pouvez toujours scruter le ciel lorsque va se produire la Grande Catastrophe que vous assimilez au Jugement dernier, vous ne verrez apparaître ni la Jérusalem Céleste ni l'Elu sur son trône au milieu des nuages. Le dernier Révélateur, Yeshua, qui tenait la Tradition de ceux qui étaient venus avant lui, n'a jamais parlé d'un HYPOTHETIQUE ROYAUME. JAMAIS. Bien au contraire, au début de son prêche il signifie bien que "le Royaume est au milieu de vous." Ici et maintenant.

17:20 Les pharisiens demandèrent à Jésus quand viendrait le royaume de Dieu. Il leur répondit: Le royaume de Dieu ne vient pas de manière à frapper les regards.


17:21 On ne dira point: Il est ici, ou: Il est là. Car voici, le royaume de Dieu est au milieu de vous.


Sachons décrypter ce qui fut dit ou du moins ce qu'il en reste... "au milieu de vous"... n'est-ce pas explicite ?






Le climat a basculé de façon extrêmement brutale

 à la fin de la dernière période glaciaire



De nouvelles analyses à ultra-haute résolution de carottes de glace du Groenland révèlent que le climat a basculé extrêmement brutalement, en quelques années, à la fin de la dernière période glaciaire voici environ 10 000 ans.

Les résultats d’une étude réalisée par une équipe internationale à laquelle ont participé les paléoclimatologues français du Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (CEA - CNRS - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) sont publiés le 19 juin 2008 dans Science et Science Express.


Année après année, la neige qui tombe sur le Groenland s’accumule et se transforme progressivement en une épaisse calotte de glace, l’inlandsis. Ces couches annuelles de glace fournissent un enregistrement de l’évolution du climat. Mené sur une épaisseur de plus de 3 kilomètres, le forage NorthGRIP permet ainsi de connaître l’histoire du climat au cours des derniers 125 000 ans.


Dans l’hémisphère Nord, la dernière période glaciaire (Quaternaire) s’est achevée de manière brutale, avec deux épisodes de réchauffement intenses, interrompus par une période froide. Le premier réchauffement rapide s’est produit voici 14 700 ans, lorsque la température du Groenland a augmenté de plus de 10°C : pendant cette période douce, appelée le Bølling, les premiers peuples de l’âge de pierre se sont installés en Europe du Nord et en Scandinavie. Mais les réjouissances ont été brèves.


Il y a 12 900 ans, un retour à des conditions glaciaires s’est traduit par des températures extrêmement froides, avant un réchauffement final, il y a 11 700 ans. Celui-ci a marqué la fin de la dernière glaciation. Les carottes de glace du Groenland, qui reflètent l’évolution du climat de l’hémisphère Nord, révèlent que ces bouleversements climatiques se sont produits de façon extrêmement rapide.


Un an pour mettre fin à une glaciation


Une équipe de chercheurs vient de montrer que le climat a véritablement basculé d’une année à l’autre. « Nous avons analysé la transition entre la dernière période glaciaire et notre période interglaciaire chaude actuelle. Les renversements climatiques se produisent aussi abruptement que si quelqu’un avait soudain appuyé sur un bouton », constate Dorthe Dahl-Jensen, coordinatrice du projet NorthGRIP, et professeur au Centre d’étude de la glace et du climat au Niels Bohr Institute de l’Université de Copenhague.


Les différents paramètres analysés à partir des couches annuelles de glace apportent chacun une information spécifique sur le climat :


>>>>  Les poussières. Plus le climat est froid, plus l’atmosphère de la Terre contient de poussières soulevées au-dessus des zones arides, et plus elle en dépose au-dessus de la calotte du Groenland.

 

>>>>  L’oxygène. L’abondance de l’isotope O-18 reflète l’évolution de la température atmosphérique lorsque les précipitations se forment. Plus l’abondance de l’isotope O-18 est élevée, et plus le climat local est chaud.

 

>>>>  L’hydrogène. L’excès de l’isotope deutérium varie lorsque les conditions d’évaporation de la vapeur d’eau sont modifiées à la surface des océans, dans les zones sources des précipitations polaires. Un excès élevé en deutérium témoigne d’une température chaude de l’océan.

En comparant l’évolution de l’abondance de poussières, d’isotopes de l’oxygène et de l’hydrogène dans les couches annuelles des carottes de glace, les scientifiques sont parvenus à déterminer la manière dont le climat change, année après année. C’est d’abord le contenu en poussières qui change, et qui diminue d’un facteur 10 en quelques décennies. Le premier signe de bascule du climat se trouve donc loin du Groenland, dans les déserts d’Asie, sources de ces poussières.


« Le résultat le plus spectaculaire est la modification de l’origine des précipitations du Groenland. Quelques années après la modification du contenu en poussières, l’excès en deutérium de la glace bascule d’un niveau glaciaire à un niveau interglaciaire quasiment d’une année à l’autre, ce qui témoigne d’une réorganisation extrêmement rapide de la circulation atmosphérique tropicale puis polaire » explique Valérie Masson-Delmotte, directeur de recherches au Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement.


Ces nouveaux résultats permettent de cartographier la séquence des évènements correspondant à des transitions brutales ainsi que les processus climatiques les plus importants au cours de ces réorganisations. « Ces mesures d’une résolution temporelle exceptionnelle permettent pour la première fois de comprendre l’anatomie des changements climatiques passés.


Tout comme le recul extrêmement rapide de la banquise Arctique au cours de l’été 2007, les changements climatiques les plus abrupts de la dernière déglaciation sont liés à des modifications radicales de la circulation atmosphérique », conclut Jean Jouzel, directeur de l’Institut Pierre Simon Laplace.


Ces données inédites sont primordiales pour tester et améliorer les modèles climatiques, utilisés pour prévoir l’évolution future du climat.


Référence :
High resolution Greenland ice core data show abrupt climate change happens in few years. J.P. Steffensen, K.K. Andersen, M. Bigler, H.B. Clausen, D. Dahl-Jensen, H. Fischer, K. Goto-Azuma, M. Hansson, S.J. Johnsen, J. Jouzel, V. Masson-Delmotte, T. Popp, S.O. Rasmussen, R. Rothlisberger, U. Ruth, B. Stauffer, M.-L. Siggaard-Andersen, A.E. Sveinbjörnsdóttir, A. Svensson, J.W.C. White, Science Express.


Supporting online material
(pdf)


Communiqué commun CEA, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, CNRS, Insu

Sur le net :


Le
site internet du Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement


Sciences News
Now that’s abrupt, 19 juin 2008




Publication originale
CEA



Sources Contre Info

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article