France : Pourquoi la terre tremble régulièrement à l'Ouest

Publié le par Adriana Evangelizt



Pourquoi la terre tremble régulièrement à l'Ouest

 


L'Italie, sous le choc après le tremblement de terre meurtrier de L'Aquila, enterre ses morts. Chez nous,deux sismologues nantais prennent, en permanence, le pouls de notre sous-sol.

Le 30 septembre 2002, un séisme de magnitude 4,3, dont l'épicentre se situe à Hennebont, près de Lorient (Morbihan), secoue toute la Bretagne. De tels séismes, la façade Ouest en connaît un tous les trois ans, « le plus souvent en mer ». Mais la Bretagne en vit sans arrêt de plus faibles qui, à défaut de grosses secousses, ne manquent pas de faire du bruit! « Un tous les quatre jours, mais la plupart imperceptibles et inoffensifs ! », rassure Antoine Mocquet, professeur de géophysique planétaire à l'université de Nantes.


Pourquoi l'Ouest est-il ainsi régulièrement secoué ? « À cause du Massif armoricain », vieille chaîne de montagnes usées, ce cisaillement qui va de la Pointe du Raz jusqu'au Massif Central. Une faille active « voilà 300 millions d'années », équivalente à cette époque à celle de San Andreas, qui cause tant de soucis à la Californie. De cette chaîne de montagnes, il ne reste plus que les racines : les Bretons marchent aujourd'hui à 30 km de profondeur par rapport au paysage antérieur... Bien usée, cette faille bouge toujours.


On peut les prévoir  ? « Les séismes sont parfaitement prévisibles... mais malheureusement imprédictibles », résume Éric Beucler, maître de conférence en sismologie : « On sait qu'à tel endroit, il y aura fatalement un séisme. Mais on ne peut pas savoir quand, ni sa magnitude. »

Un séisme 7 en Bretagne ? « Rien à craindre... » Il représenterait une onde de choc parcourant Nantes-Vannes... à 3 km/s! « Très hautement improbable... », corrige Antoine Mocquet. Mais le scientifique reste, par définition, prudent: le centre de l'Australie a bien connu, en 1986, un séisme 6 parfaitement inattendu. Le problème de l'échelle géologique, c'est que son temps n'est pas le nôtre et que si les séismes obéissent à des cycles de 2 000 ans ou plus... « On n'en sait rien ».


Raison de plus pour essayer d'en connaître davantage. « L'onde d'un séisme, c'est comme un scanner ou des Rayons X, rien de mieux pour voir l'intérieur de notre Terre. » Antoine Mocquet travaille avec l'Institut de géophysique du globe pour envoyer des sismomètres sur Mars (avec l'Union européenne) et sur la Lune, avec la mission Sélène 2 programmée par le Japon pour 2014.


Pourquoi la Lune ? « Parce qu'elle est secouée, sans arrêt, par des petits tremblements de Lune ! Tous les 28 jours, toujours au même endroit et à la même heure. » Un peu comme en Bretagne, « il ne devrait pas y en avoir, pourtant il y en a tout le temps, des tout petits. »


Et si l'on parvient à décrypter le mécanisme de ces tremblements de Lune, « on comprendra mieux celui de la Bretagne ! »


Sources Ouest France

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Catastrophes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article