L'abattage des animaux selon la halakha en danger en Europe

Publié le par Adriana Evangelizt

Je pose cet article pour montrer la pression qu'exerce la communauté religieuse judaïque pour faire avorter la loi qui rendrait l'abattage des animaux plus "humain". Et Sarkozy fait tout son possible pour aller dans le sens des rabbins. Quand on sait que Dieu bien évidemment n'a jamais demandé d'abattre des animaux de telle ou telle façon ni de les sacrifier, on ne peut qu'être scandalisé par ces pratiques d'un autre âge. Celui qui ne respecte pas la vie où elle se trouve, ne respecte rien. Voilà ce que je pense des abattages d'animaux dans toutes les religions du monde et de l'abattage tout court. Vivement que la terre se retourne !





La shehita en danger en Europe


Par ITAMAR SHARON


Une nouvelle proposition de loi européenne destinée à alléger les souffrances des animaux inquiète les rabbins et les communautés juives d'Europe.

Elle pourrait en effet interdire la shehita, l'abattage rituel des animaux selon la manière prescrite par la loi juive sur base de la Torah.

La conférence des rabbins européens (CRE) a ainsi lancé une campagne pour amender la législation.

La proposition de loi - qui sera discutée dans deux mois lors du conseil des ministres de l'Europe - comprend différentes clauses sur le traitement plus humain des animaux.

L'une d'entre elle permettrait aux Etats membres à obliger les éleveurs d'étourdir leurs bêtes avant de les tuer. Or cette pratique est interdite par la Halakha.

Cette loi pourrait créer une situation où la shehita en Europe ne serait pas protégée par la loi et pourrait être déclarée illégale par n'importe quelle nation qui en décide ainsi.

Ces pays pourraient également interdire l'importation de viande qui ne répond pas aux normes de la nouvelle législation.

La proposition de loi a conduit plusieurs leaders communautaires juifs à tenter d'empêcher la législation de passer dans sa forme actuelle, en s'entretenant avec les ministres de l'Agriculture de leur pays respectif, de responsables gouvernementaux ou de la Commission européenne.

Jusqu'à présent, la réponse des pays comptant une grande communauté juive a été plutôt positive.

La France notamment s'est efforcée de mettre la pression sur d'autres pays pour accepter les propositions de la communauté juive.

Par contre, l'Espagne et les nations scandinaves se sont montrées beaucoup moins compréhensives.

La décision définitive sur la proposition de loi concernant la shehita sera prise en juin prochain.

Sources
Jerusalem Post

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article