Puissant séisme au Mexique, deux morts

Publié le par Adriana Evangelizt

Décidément, le Mexique n'a pas de chance. Ceci dit, dans cet article, ils disent que Mexico est construite sur le lit d'un lac. Or, en principe, tous les grands lacs que l'on peut voir dans le monde ont en dessous un volcan. Ils sont les vestiges d'immense cratères. Ceci signifie donc que le volcan est actif en dessous...



Puissant séisme au Mexique, deux morts


MEXICO — Un puissant tremblement de terre a secoué lundi le centre du Mexique. La secousse a été ressentie dans la capitale Mexico, où les grands immeubles ont oscillé, tandis que de nombreux employés de bureau se précipitaient dans les rues.


Deux femmes de 67 et 75 ans sont décédées d'attaques cardiaques pendant ou peu après le tremblement de terre, près de l'épicentre, dans l'Etat de Guerrero sur la côte Pacifique. Quatre maisons et un mur d'enceinte se sont par ailleurs effondrés à Acapulco, selon la police.


Selon l'institut géologique américain, l'épicentre de la secousse de magnitude 5,6 se trouvait à 50km de profondeur près de Chilpancingo à 210km au sud-ouest de Mexico et à 80km de la station balnéaire d'Acalpulco.


"J'ai peur" a déclaré Sarai Luna Pajas, une jeune assistante sociale de 22 ans, sortie de son immeuble de Mexico peu après le choc. "Nous les Mexicains, nous ne sommes pas habitués à vivre dans une telle terreur, mais quand tout cela se produit - la crise économique, la maladie et maintenant ça - on croirait l'apocalypse."


D'après Don Blakeman, sismologue de l'institut géologique américain, la secousse a été fortement ressentie à Mexico en raison de la faible profondeur à laquelle elle s'est produite. Mexico est en outre construite sur le lit d'un ancien lac, ce qui tend à amplifier les ondes sismiques. L'institut géologique américain avait d'abord fait état d'une magnitude de 6, avant de revoir son estimation à la baisse.


Sources La Presse Canadienne

Posté par Adriana Evangelizt




Publié dans Catastrophes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article