Douze blessés dans des affrontements liés aux abattages de porcs au Caire

Publié le par Adriana Evangelizt


Ce que subissent les animaux à cause de cette race humaine dégénérée à 99% me met le sang par terre. Après les vaches assassinées par millions, les poules par dizaines de millions, c'est maintenant le tour des cochons. Et pendant ce temps les cochons gras qui tirent les rênes de ce pauvre monde, eux sont bien vivants pour notre plus grand malheur ! Ah que je les exècre, eux et leur sales combines ! La grippe porcine comme tous les virus, c'est à ces engeances que nous les devons et à leurs amis chercheurs.




Douze blessés dans des affrontements liés aux abattages de porcs au Caire



Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogènes dimanche au Caire contre des chiffonniers du bidonville de Manchiet Nasr qui les bombardaient de pierres et de bouteilles pour les empêcher de venir abattre leurs porcs à titre de précaution contre la grippe dite porcine.

Une douzaine de personnes ont été blessées et une quinzaine d’autres interpellées. Trois policiers ont été blessés dans une autre partie de la capitale lors d’affrontements avec d’autres éleveurs de porc.

Naguère durement touchée par la grippe aviaire, l’Egypte a ordonné le 29 avril l’abattage des quelques 300.000 à 400.000 porcs du pays à titre de précaution contre le virus H1N1 de la grippe A, bien qu’aucun cas n’y ait été signalé.

L’OMS avait qualifié cette décision d’erreur, le virus H1N1 étant propagé par l’humain et pas par les porcs. Ceux-ci, considérés comme impurs par les musulmans, sont principalement élevés par des membres de la minorité chrétienne copte.

Selon les autorités, ils s’efforcent de dissimuler les bêtes pour échapper à l’ordre d’abattage généralisé, qui les prive de leur gagne-pain.

Sources
Aloufok

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article