Le tourisme, manne et malédiction pour les chercheurs de l'Arctique

Publié le par Adriana Evangelizt




Le tourisme, manne et malédiction pour les chercheurs de l'Arctique



Davantage que les ours blancs ou les blizzards, les touristes débarqués en masse par de gros navires polluants représentent la bête noire des scientifiques de l'Arctique, pourtant tributaires de cette manne pour pouvoir effectuer leurs travaux.


A Ny-Aalesund, communauté isolée de chercheurs sur l'archipel norvégien du Svalbard (Spitzberg), les termes de l'équation sont connus mais, même pour de brillants cerveaux, la solution idoine semble difficile à trouver.


"Plus de touristes, c'est plus d'argent mais aussi plus de pollution", explique Bendik Eithun Halgunset, conseiller scientifique de Kings Bay, la société qui gère le site, minuscule empreinte humaine posée entre fjord et montagnes.


Certains jours d'été, il arrive qu'entre 2.000 et 3.000 visiteurs, appareils photo en bandoulière, envahissent pour quelques heures le paisible petit village où ne retentit généralement que le bruit des motoneiges.


De quoi déborder la modeste population de scientifiques qui atteint tout au plus 180 personnes.


"C'est un peu surréaliste. Tout d'un coup, il y a ici 20 fois plus de touristes que de chercheurs", confie Dorothea Schulze, une ingénieur allemande de l'Institut polaire norvégien.


Chaque arrivée de bateau s'accompagne d'un pic d'émissions de CO2 qui affolent les fines mesures atmosphériques réalisées à Ny-Aalesund. En une journée, les paquebots peuvent polluer davantage que la centrale au diesel, qui fournit le village en électricité, en un an.

"Les visiteurs eux-mêmes n'affectent pas directement les travaux scientifiques mais leurs navires polluent", témoigne Marcus Schumacher, directeur de l'institut de recherche franco-allemand Avipev, qui réalise notamment des études atmosphériques.


"Nos données sont plus difficiles à interpréter", ajoute-t-il.


Difficile aussi de garder un oeil sur ces hordes humaines strictement cantonnées dans l'enceinte du village en raison de la menace des ours polaires qui rôdent dans les parages, attirés par l'odeur des cadavres de phoques dont on nourrit les chiens.


La venue des touristes, souvent des retraités venus des Etats-Unis ou de pays européens, laisse parfois des souvenirs mémorables.


"Il est arrivé qu'ils nous donnent des pommes" croyant que le village est totalement coupé du reste du monde, explique M. Halgunset.


"Ou bien ils nourrissent les renards polaires (ce qui les habitue à l'homme, ndlr), ou ils touchent des équipements valant des millions de dollars ou ils ramassent et emportent avec eux des vestiges", ajoute-t-il.


A Ny-Aalesund, où tout le monde se connaît, on a perdu l'habitude de fermer les portes à clé. Ce qui n'est pas non plus sans poser problème.


"Nous avons des visiteurs qui entrent dans nos chambres et qui prennent des photos", précise M. Halgunset.

La manne touristique reste néanmoins indispensable, représentant une contribution de 4 à 5 millions sur un budget de fonctionnement annuel d'environ 37 millions de couronnes (4,3 millions d'euros), selon Kings Bay.

"Cela permet de limiter le coût de séjour des scientifiques", confirme M. Schumacher de l'Avipev.


Ne voulant pas apparaître comme des ermites dépensant l'argent des contribuables dans le secret des laboratoires, les chercheurs tiennent aussi à garder un lien avec le monde extérieur pour vulgariser leurs travaux.

"Une solution serait peut-être d'interdire les gros paquebots et de n'accepter que les petits navires embarquant des passagers moins nombreux mais plus avides d'apprendre", estime M. Halgunset.


"Mais le risque serait alors que les gros paquebots fassent escale dans d'autres endroits vulnérables du Svalbard où l'on n'aurait plus aucun contrôle sur eux", dit-il.

 
Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Arctique-Antarctique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J


bonjour à tous ,je vous ais deja contacté car ce tourisme dans les deux poles me revolte ,d'ou ma demarche .Je recherche des gens concernés par ce probleme et cherche a le resoudre car je pence
que des choses sont possibles.J aurais aimé une reponse de votre part cordialement .............joss



Répondre
R


bonjours,bonjours on ce presente ........Nous sommes de charente maritime ,nous vivons en camion ,nous organisons des fétes tekno avec toujours la meme pencer pour la nature (la propretée,le
respect des sites et des gens )NOUS SOMMES SUPER MOTIVEE,a faire respecter cela.Nous sommes quelque uns a vivre sur la route ,abouger pour des rassemblements ,des manifs .dans l attente des
renseignements requis,des choses nous enerves :donc prevision d un blog ,une association .


EN CLAIRE :depuis quelque temps nous avons un mal etre sur ces voyages abondant en ANTARCTIQUE .des reportages la dessus nous agace donc on a descider de ce bouger avec notre mouvement ,le truc
et tout neuf peut pas dire que sa marche bien encore mais on y travail .deja publiée des tracks en soirée, fait un forum sur un site ............en voila le contenus ....


 


MERCI D AVOIR PRIS LE TEMPS D OUVRIRE CETTE PAGE ....

UNE AUTRE IDEE DE FAIRE LA TEUF :

PROJET ARCTIC / ANTARCTIC : le combat... FAIRE QUELQUE CHOSE

ns prenons la decision de faire un petit tour de france pour faire passer le message car free un jour free tjrs .le but est de toucher le maximum de gens et organiser un voyage dans le nord.LE
but et d aller foutre le bordel dans les ports ou actuelement parte des bateaux POUR DU TOURISME EN ARCTIC/ANTARCTIC
.beaucoup de commerce et autre utilise deja ce trajet c péne perdu ...........

POUR LE TOURISME ?CELA EST INUTILE POUR MA PART, DONC JE DIS NON !!!!!
je m explique : l organisation de free ns permetrait de recolter des fonds pour les gens suceptible de venir ds l unique but qu y ai le moin de frais a payer en gazoil ,ns connaissons tous ce que
veut dire l effet de masse donc il est temps de ce bouger le cul ,c mon opinion et j y crois .pour continuer a vivre ds c monde free je pence qu il faut montrer que l on ai aussi capable de
combattre un sujet critique ,pour cela je vs invite a ns contacter par I mail :josslulu@yahoo.fr .
TP FAMILLY et en pleine reflection .de monter une asso ,ou autre .de contacter ou pretter main forte a tous c qui se batte .ns sommes pour le momment que un
petit effectif ,recherchons des mordu de son et de voyage pour monter un vrai sound systeme qui tien la route pres a bouger et apporter des idées et leur savoir faire .ce projet inclu information
sonore et visuel . 8 KW ET TRAKS
2 CHOSES RENTRE EN CONTE ...........
obtenir une familly pour le son C INDISPENSABLE
puis rassembler le maximum de monde pour le depart dans ce voyage . j appel tout le mondes a faire quelque chose car c inconcevable de voir tout ses retraités et vip s en foutre royalement de leur prochain et surtout les
compagny touristiques s en mettre plein les poches .....EN MOYENE 10 BATEAUX PAR JOURS C L ABUS. ns sommes motiver soyer leux. Sur ceux ..............+ d
info josslulu@yahoo.fr

tjrs un peu longs a expliquer tt sa , n eziter pas a poser des questions
d avoir lue jusqu au bout

un combat rien de plus pour que la free dur ,baton nous... tchouss................TP FAMILLY DS LE 17
_________________
FREE 1 JOUR FREE TOUJOURS!!!! le combat c mon dada..........( et on y restera tous )


EN ATTENDANT DES REPONSES ?


 


JE M ADREESE A VOUS POUR SAVOIRS UN PEUT L EVOLUTION DE VOTRE COTEE CAR IL YA ENCORE 1 ANS J IGNORER QUE CELA AVEZ TOUCHER DU MONDES. CETTE IDEE DE DIRE NON !!!!!!!!!! au tourisme on ne vois quoi
dire d autre .


de plus ,entendu dire qu un projet de contruction de bateoux et en cours au chantirer de st nazaire ,...........sa tombe bien sa fait moins loins pour commencer.............NE SACHANT PAS A QUI
JE M ADRESSE  merci de bien vouloir m excuser , si possible faire tourner et a bientot si retour.........TP familly.






Répondre