Les Hurons pourraient revendiquer une partie du territoire

Publié le par Adriana Evangelizt

 

 

Les Hurons sont comme les Palestiniens... ils ont été victimes d'une extermination comme tous les Indiens et à ceux qui ont survécu, on leur a tout pris. Voilà notre monde. On convoite. On convoite la Terre du prochain et comme il ne veut pas la donner, on le tue. Les choses sont plus simples ainsi. Pour posséder une mentalité de la sorte, il ne faut certainement pas faire partie du Cercle Restreint des Esprits Lumineux... mais de l'Innombrable Cohorte des Âmes Noires qui assassine notre planète et son Humanité. Amen.



Les Hurons auraient raison de revendiquer

une partie du territoire

 



 

 

 



Six documents anciens
prouveraient que les Hurons ont raison de revendiquer une grande partie du territoire de la ville de Québec.

Le Journal de Montréal affirme avoir retrouvé
la trace de ces documents recherchés depuis près de 200 ans par les autochtones.

Le territoire, autrefois appelé la Seigneurie de Sillery, engloberait une grande partie des banlieues de Québec, soit Sainte-Foy, Loretteville, Vanier et Sillery.

Le Journal a retracé les six manuscrits chez un collectionneur, qui veut conserver l'anonymat en raison de possibles représailles judiciaires.

Si ces documents donnaient raison aux Hurons,
ils pourraient exiger d'importantes compensations financières.

En entrevue à NTR, le Grand chef huron,
Max Gros-Louis, a déclaré que sa nation fera tout pour récupérer les manuscrits.

Il souligne que les Hurons ne recherchent pas nécessairement à obtenir de l'argent à profusion des gouvernements; selon lui,
certaines terres pourraient être récupérées par les Hurons, afin de favoriser l'essor économique de leur peuple.

Sources
Cyberpresse

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Peuples Premiers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article