La présence de l'homme moderne remonterait à 45 000 ans en Europe

Publié le par Adriana Evangelizt

La présence de l'homme moderne en Europe

 remonterait à environ 45.000 ans

Une équipe d'archéologues sur les bords du Don à Kostenki,

à 400 km au Sud de Moscou


La présence de l'homme moderne en Europe remonterait à 45.000 ans, selon les plus anciens ossements et objets mis au jour jusqu'à présent sur le continent européen par une équipe internationale d'archéologues.

Ces indices, dont des outils en ivoire, ont été découverts sous une couche de cendre volcanique sur les bords du Don à Kostenki, à environ 400 km au sud de Moscou en Russie, a précisé John Hoffecker, un des co-auteurs de l'étude publiée jeudi aux Etats-Unis et chercheur à l'Institut de recherche arctique et alpine à l'Université du Colorado à Boulder (ouest).

Ces archéologues ont aussi mis au jour des coquillages percés et un morceau d'ivoire sculpté qui semble être une petite figurine humaine, peut-être la plus ancienne pièce d'art figuratif dans le monde, a-t-il dit.

"La plus grande surprise est la présence la plus ancienne de l'humain moderne dans une des régions les plus froides et les plus sèches du continent européen", a souligné John Hoffecker.

Les fouilles à Kostenki, qui s'étendent sur plus de vingt sites le long du Don, ont commencé il y a plusieurs décennies et avaient déjà permis de mettre au jour des ossements d'humains modernes et d'objets datant de 30.000 à 40.000 ans. Parmi ces objets figuraient les plus anciennes aiguilles en ivoire avec leur chas, preuve que les premiers Européens cousaient des fourrures d'animaux pour survivre dans un climat très froid.

D'autres indices découverts à Kostenski avaient révélé que les hommes modernes ont très rapidement étendu leur régime alimentaire pour y inclure des petits mammifères (lièvres, renards, etc.), des poissons d'eau douce et oiseaux aquatiques, développant pour chasser et pêcher différentes techniques comme des pièges et des filets.

Bien qu'il y ait des indications indiquant que les hommes de Néandertal ont vécu dans les plaines d'Europe orientale, ils semblent cependant avoir été peu nombreux, voire absents, lors de la dernière période glaciaire quand les humains modernes sont arrivés, estime John Hoffecker.

L'absence de rivaux comme l'homme de Néandertal pourrait avoir été la principale raison pour laquelle les humains modernes se sont tout d'abord établis dans cette région du continent européen après avoir quitté l'Afrique, selon lui.

"C'est l'un des derniers endroits où l'on pouvait s'attendre à voir immigrer en Europe les premiers humains venus d'Afrique", a-t-il souligné.

Les scientifiques pensent que l'homme anatomiquement moderne a vu le jour pour la première fois en Afrique sub-saharienne il y a environ 200.000 ans.



Des os et des outils en ivoire, retrouvés sur le site de Kostenki, à 400 km au sud de Moscou

Cette étude à laquelle ont participé 16 archéologues, dont Michael Anikovich et Andrei Sinitsyn de l'Académie russe des sciences, paraît dans la revue américaine Science datée du 12 janvier.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Histoire des hommes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article