Loups en danger aux USA

Publié le par Adriana Evangelizt

Les loups sont retirés de la liste des espèces menacées dans plusieurs Etats des USA et la chasse va être autorisée. On imagine la suite...

USA: les loups retirés de la liste des espèces menacées

dans plusieurs Etats

Un loup gris dans le Montana en novembre 2006

Les autorités américaines ont annoncé lundi avoir retiré les loups de la liste des espèces menacées dans trois Etats et dit vouloir élargir cette mesure à d'autres régions, où chasser ces animaux deviendrait possible pour la première fois depuis des décennies.

Le directeur du service américain de la pêche et de la chasse Dale Hall a affirmé que cette décision consacrait le succès de la réintroduction des loups, qui avaient frôlé l'extinction aux Etats-Unis.

"Nous sommes très fiers d'annoncer que les loups ne sont plus en danger", a lancé M. Hall lors d'une conférence de presse téléphonique à laquelle participait une correspondante de l'AFP à Salmon (Idaho, nord-ouest).

Lui et d'autres responsables ont affirmé que la fin de la protection fédérale dont bénéficiaient 4.000 loups dans le Michigan, le Minnesota et le Wisconsin (nord), et la possibilité de voir leurs 1.200 congénères de l'Idaho, du Montana et du Wyoming (nord-ouest) perdre également leur statut, montraient que la "Loi sur les espèces protégées", législation phare sur la protection de l'environnement votée en 1973, avait été couronnée de succès.

Avec la fin de la protection fédérale, la gestion des populations de loups reviendra aux Etats, à condition que les autorités locales fassent en sorte que les espèces ne disparaissent pas.

Dans les faits, la protection des loups des Etats du nord sera levée dans quelques semaines, et celle dans les Etats du nord-ouest d'ici à un an, quand la chasse au loup redeviendra techniquement légale.

Des groupes de défense de l'environnement ont salué lundi les projets des autorités dans la région des Grands Lacs, mais mis en garde contre ceux du Wyoming et de l'Idaho, où la réintroduction du loup fait débat depuis des années.

"L'Idaho et le Wyoming ont des projets de gestion (des populations) qui visent l'éradication des loups, pas leur maintien", a accusé le président de l'association des "Défenseurs de la faune sauvage", Rodger Schlickeisen.

En 1974, les loups avaient quasiment disparu des 48 Etats américains continentaux, sauf quelques hardes au Minnesota et dans le Michigan. En 1995, 66 individus avaient été lâchés par le gouvernement dans l'Idaho et près du Parc national du Yellowstone voisin, espérant les voir croître et se multiplier.

Cela a été le cas. Aujourd'hui, quelque 1.200 loups déambulent en Idaho, au Montana et au Wyoming, pour le plus grand bonheur des touristes visitant le parc du Yellowstone, qui s'étale sur 8.900 km2, dans l'espoir d'apercevoir ces créatures.

Mais les agriculteurs, très influents dans la région, restent opposés à leur présence et les autorités devraient autoriser la chasse saisonnière aux loups, qui selon eux font décliner les populations d'élans ou de cerfs.

Le gouverneur de l'Idaho Butch Otter a lui-même appelé à tuer 550 loups, soit 85% de la population de cette région.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Animaux en danger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article