Découvert des vestiges des habitations des bâtisseurs de Stonehenge

Publié le par Adriana Evangelizt

Il est quand même incroyable que la tradition orale n'ait jamais rien retenu de ce temps-là. Stonehenge fut bâti en même temps que la grande pyramide de Khéops dont il ne reste rien non plus de l'époque. Comment se fait-il que les hommes n'aient pu garder en mémoire ce qui se passait dans ces lieux ? Cela ne devait pas être banal pourtant.

Découverte des vestiges des habitations

des bâtisseurs de Stonehenge

 

Le site de Durrington Walls, occupé par les conctructeurs de Stonehenge

Des vestiges découverts à Durrington Walls, près de Stonehenge, en Angleterre, témoignent de l'existence d'un village où auraient vécu les bâtisseurs du célèbre site mégalithique vieux de 4.500 ans.

Les fouilles débutées en 2003 à Durrington Walls, à moins de quatre kilomètres au nord de Stonehenge, ont permis de mettre au jour en 2006 les restes de huit habitations situées de chaque côté d'une avenue conduisant à une rivière.

Mais des examens magnétométriques ont détecté des dizaines d'âtres dans une zone beaucoup plus étendue indiquant que toute la vallée était remplie de maisons de bois, a expliqué à des journalistes l'archéologue britannique Mike Parker Pearson. Selon lui, il pourrait y avoir eu au moins cent habitations.

"Dans ce qui restait des maisons, nous avons trouvé les empreintes sur le sol de socles de lit, de commodes et de placards en bois", a-t-il précisé.

Des archéologues sur le site de Durrington Walls, près de Stonehenge

 



Le radiocarbone date les vestiges de Durrington Walls entre 2600 et 2500 avant notre ère, soit la même période que celle estimée de l'édification de Stonehenge, contemporaine de la construction de la grande pyramide de Kheops en Egypte.

"Nous pensons qu'il s'agit du village des bâtisseurs de Stonehenge", a ajouté ce professeur d'archéologie à l'université anglaise de Sheffield.

Ce village, le plus grand de la période préhistorique découvert à ce jour en Grande-Bretagne, a aussi été probablement occupé épisodiquement par des personnes venant de toute la région pour des festivités et des sépultures, a-t-il dit.

Le sol de six de ces maisons était bien préservé et fait d'argile. Chaque habitation, construite en bois, avait une superficie de
25 mètres carrés et disposait d'un âtre en son milieu.

Quelques habitations très similaires dans leur forme et taille, mais faites de pierre, avaient déjà été trouvées sur l'île d'Orkney, au large de l'Ecosse.

Les archéologues ont aussi découvert d'innombrables fragments d'objets vieux d'environ 4.500 ans jonchant leur sol. "C'est le site le plus riche en détritus de cette période en Grande-Bretagne", a insisté l'archéologue. "Nous n'avons jamais découvert autant de fragments de poterie et d'os d'animaux", a-t-il ajouté.

Os de bovins de l'époque Néolithique découverts sur le site de Durrington Walls près de Stonehenge



"Nous pensons que notre découverte est très importante pour comprendre à quoi servait Stonehenge", a expliqué M. Parker Pearson. "Ces fouilles ont montré que Stonehenge (formé de cercles de menhirs) n'était pas isolé mais représentait la moitié d'un complexe plus étendu et était le plus grand cimetière à l'époque en Angleterre contenant les cendres de 250 personnes", a-t-il précisé.

Les deux sites étaient étroitement liés, a expliqué M. Parker Pearson. Durrington Walls servait surtout à célébrer la vie et à venir déposer les morts dans la rivière toute proche pour leur transport dans l'au-delà, tandis que Stonehenge était un lieu de recueillement et de sépulture pour certains des décédés.

"Nous pensons que notre découverte est très importante a expliqué M. Parker Pearson. "Ces fouilles ont montré que Stonehenge (formé de cercles de menhirs) n'était pas isolé mais a-t-il précisé. Les deux sites étaient étroitement liés, a expliqué M. Parker Pearson. Durrington Walls servait , tandis que Stonehenge était

Lever de soleil sur le site de Stonehenge



Le site de Stonehenge, inscrit au Patrimoine mondial de l'humanité, sur la commune de Salisbury Plain, attire chaque année des milliers de personnes pour la célébration du solstice d'été.

Stonehenge a également été retenu en 2006 dans les candidats finalistes aux sept merveilles du monde moderne.

Les fouilles sur le site de Durrington Hall doivent durer jusqu'en 2010. Elles sont en partie financées par les fondations américaine du National Geographic et britannique
English Heritage and Wessex Archaeology.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Histoire de la Terre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article