Histoire de l'Egypte ancienne 2ère partie

Publié le par Adriana Evangelizt

Histoire de l'Egypte ancienne

Datation des règnes de l'Egypte ancienne

2ème partie

1ère partie



La datation des règnes de l'Egypte ancienne relève d'une approximation plus ou moins grande en fonction de dynasties étudiées.

IVème dynastie

Période allant d'environ de 2694 à 2563 avant Jésus-Christ

La quatrième dynastie est celle des bâtisseurs des pyramides.

Nom Nebty : Snéfrou
Nom du Papyrus de Turin : Snéfou
Période de règne approximative : 2694 à 2665 avant Jésus-Christ

Snéfrou, premier roi de cette lignée, crée la charge de vizir chargé d'administrer au nom du roi. Il fait établir le recensement du bétail et organise plusieurs expéditions en direction du Sinaï, des carrières de Nubie qu'il fera exploiter plus efficacement, du Liban pour rapporter du cèdre et du sapin destinés au bois de charpente ainsi que de la Libye. Il achèvera la pyramide d'Houni, à Meïdoum, et fera construire la pyramide rhomboïdale et la pyramide rouge de Dahshour. Le mobilier de la chambre funéraire de la reine, Hetephérès, retrouvé dans un puits secret situé à proximité de la pyramide édifier par leur fils Chéops, laisse à penser que Snéfrou était un roi bon vivant et un esthète. La construction de l'immense pyramide de Gizeh, aux parois lisses, durera trente années.

Nom Nebty : Koufhou
Nom grec : Chéops
Nom du Papyrus de Turin : Khoufou
Période de règne approximative : 2665 à 2626 avant Jésus-Christ

Le règne de Chéops, en égyptien Khoufou, abréviation de Khnoum-koue-foui (Khnoum me protège) est peu connu. La tradition littéraire de la première Période Intermédiaire ne lui accorde pas une bonne réputation. Il donnera naissance à deux fils, Djedefrê (Didoufri) qui lui succède et Kaouâb, le prince héritier qui disparaîtra avant son frère et n'accèdera pas au trône.

Nom Nebty : Djedef-Rê
Nom grec : Didoufri
Nom du Papyrus de Turin : Djedef-Rê
Période de règne approximative : 2626 à 2618 avant Jésus-Christ

Didoufri, l'un des fils de Chéops, aurait pris le pouvoir en tuant son frère, avant d'être lui-même assassiné par Chéphren. Il est le premier à porter dans sa titulature le nom de "fils de Rê" et quitte Gizeh pour se faire enterrer à Abou Roach.

Nom Nebty :Khâef-Rê
Nom grec : Chéphren
Nom du Papyrus de Turin : Khâef-Rê
Période de règne approximative : 2618 à 2593 avant Jésus-Christ

Kaouâb, le prince héritier, meurt avant son frère et c'est Chéphren, le demi-frère de Didoufri qui prend la succession. Il conserve le titre de fils de Rê en développant l'affirmation de l'importance d'Atoum face à Rê, et laissera derrière lui le grand Sphinx de Gizeh.

Nom Nebty : Menkaou-Rê
Nom grec : Mykérinos
Nom du Papyrus de Turin : Menkaou-Rê
Période de règne approximative : 2593 à 2569 avant Jésus-Christ

On se sait rien de Mykérinos, auteur de la troisième grande pyramide.

Nom Nebty : Chepseskaf
Nom du Papyrus de Turin : Chepseskaf

Période de règne approximative : 2569 à 2563 avant Jésus-Christ

Dernier roi de la lignée, qui achèvera le complexe funéraire de son père, Mykérinos, mais se fera enterrer à Saqqarah.

Vème dynastie

Période allant d'environ de 2563 à 2364 avant Jésus-Christ

La Vème dynastie, originaire d'Héliopolis, marque l'entrée de Rê, le dieu de cette ville, au sommet du panthéon égyptien. Les pharaons, fils de Rê, adossent parfois le nom du dieu à leur patronyme : Sahourê, Neferirkarê, Neferefrê ou Néouserrê. Ils entreprennent des expéditions dans le Sinaï et aux frontières sud du pays, en direction de la Nubie. L'Ancien Empire est au sommet de la gloire.

Ouserkaf
Nom donné par la Liste de Manéthon : Ousercherès
Période de règne approximative : 2563 à 2555 avant Jésus-Christ

Ouserkaf, neveu de Mykérinos fera construire un temple consacré à Atoum-Rê à Saqqarah. Il disposait d'une large rampe partant du sanctuaire d'accueil jusqu'à la grande cour centrale dans laquelle se trouvait l'autel des sacrifices et un grand obélisque. Niouser-Rê Ini, sixième pharaon de la cinquième dynastie de Memphis, mettra un terme à la série des six temples solaires dont cinq furent érigés à Abousir et recommencera à construire des pyramides à Saqqarah.

Sahou-Rê
Nom donné par la Liste de Manéthon : Sephrès
Période de règne approximative : 2555 à 2541 avant Jésus-Christ

La Vème dynastie conduit les armées royales à l'extérieur des frontières du pays, vers le Nord et vers le Sud. Les reliefs du temple funéraire du successeur d'Ouserkaf, Sahourê, montrent des représentations de pays vaincus et le retour d'une expédition maritime, probablement à Byblos avec des prolongements dans l'arrière-pays syrien. On lui prête également une campagne contre les Libyens. Sahou-Rê creusera le canal qui relie la Mer Rouge à la Méditerranée. Il conduira la première expédition en direction du pays de Pount à la tête d'une armée puissante.

Néferirkja-Rê Kakaï
Nom donné par la Liste de Manéthon : Népherchérès
Période de règne approximative : 2541 à 2521 avant Jésus-Christ

Le règne des successeurs immédiats de Sahou-Rê, Neferirka-Rê-Kakaï, Néferef-Rê, Chepseskarê, est peu connu.

Shepseska-Rê
Nom donné par la Liste de Manéthon : Sisirès
Période de règne approximative : 2521 à 2514 avant Jésus-Christ

Le règne des successeurs immédiats de Sahou-Rê, Neferirka-Rê-Kakaï, Néferef-Rê, Chepseskarê, est peu connu.

Néferef-Rê
Nom donné par la Liste de Manéthon : Chérès
Période de règne approximative : 2514 à 2494 avant Jésus-Christ

Niouser-Rê Ini
Nom donné par la Liste de Manéthon : Rathourès
Période de règne approximative : 2494 à 2450 avant Jésus-Christ

Niouser-Rê Ini laissera derrière lui le temple funéraire édifié à Abou Gourob, retrouvé en bon état et donnant une idée de ce que devait être son modèle héliopolitain.

Menkaouhor (Akaouhor)
Nom donné par la Liste de Manéthon : Mencherès
Période de règne approximative : 2450 à 2441 avant Jésus-Christ

Les fonctionnaires provinciaux et ceux de la Cour ne sont plus nécessairement choisis parmi les membres de la famille royale sous le règne de Menkaouhor. Ils acquièrent progressivement une certaine indépendance qui minera progressivement l'autorité centrale.

Djedka-Rê Isesi
Nom donné par la Liste de Manéthon : Tancherès
Période de règne approximative : 2441 à 2397 avant Jésus-Christ

Durant son long règne, Izézi prend ses distances avec le dogme héliopolitain. Il ne construit pas de temple solaire et se fait enterrer à au sud de Saqqarah, à proximité de Memphis. Ses campagnes militaires le conduiront en direction des mines du Sinaï, d'Abou Simbel, de Byblos et du pays de Pount. L'administration du royaume, aux mains de hauts fonctionnaires qui ne sont plus dirigés, manque sérieusement d'efficacité. Les vizirs de l'époque, dont le plus célèbre, Ptahotep, connu par son Enseignement, ont laissé de riches tombeaux.

Ounas
Nom donné par la Liste de Manéthon : Ounos
Période de règne approximative : 2397 à 2364 avant Jésus-Christ

Ounas, neuvième et dernier pharaon de la Vème dynastie, construira une pyramide sur la base des écrits intitulés "La Sagesse du préfet Ptahotep" qui constitue la version la plus ancienne de l'actuelle version des "Textes des Pyramides". Il s'agit d'un recueil de conseils d'un homme âgé concernant l'honnêteté, la justice, l'obéissance aux lois, l'amour entre époux, le respect dû au prochain. "Ah ! Osiris, c'est à toi en moi la destruction des résistances qui me retiennent. Ta majesté me dit : Instruis-le dans la parole du passé, car elle est la nourriture des enfants et des hommes. Celui qui la comprendra, marchera dans la satisfaction du coeur ..."

VIème dynastie

Période allant d'environ de 2364 à 2181 avant Jésus-Christ

Bien que puissante et présente dans les régions voisines et organisant des expéditions militaires et commerciales vers la corne de l'Afrique, la VIe dynastie voit se développer le pouvoir local de certains nomarques et la remise en cause du pouvoir central memphite qui aboutira à un profond bouleversement.

Téti
Nom donné par la Liste de Manéthon : Othoès
Période de règne approximative : 2364 à 2334 avant Jésus-Christ

La sixième dynastie débute dans un climat d'insurrection. Téti monte sur le trône et, afin de légitimer son pouvoir, épouse une fille d'Ounas qui lui donnera Pépi Ier. Il engage des mercenaires nubiens pour mâter la révolte dans plusieurs nomes et pour rétablir son autorité. Il confie à son architecte Mineptah-Ank-Mériré la mission de construire un double palais royal et une petite pyramide pour son tombeau de 80 mètres de côté et de 45 mètres de hauteur. Le pharaon saura s'entourer de premiers vizirs compétents, notamment Kagemmi et Méri qui rétabliront l'ordre et le pouvoir sur les nomes rebelles.

Ouserka-Rê

Pépi Ier Nom donné par la Liste de Manéthon : Phios Ier
Durée de règne approximative : 35 années environ

Les 35 années de règne de Pépi Ier connaîtront plusieurs soulèvements de nomarques (chefs de Nomes) qui feront alliance dans les petites provinces pour s'opposer au pouvoir du pharaon. Les victoires remportées par le vizir Ouni dans le Sinaï et en pays de Canaan ne suffiront pas à rétablir l'autorité du roi qui assistera impuissant à la montée du courant séparatiste qui marquera l'avènement de la VIIème dynastie. Une conspiration dans le harem laisse supposer que le règne de Pépi Ier n'a pas été pas facile. Il mènera une politique de grands travaux dans les principaux sanctuaires de Haute-Egypte à Dendera, Abydos, Eléphantine et à Hiérakonpolis.

Méren-Rê
Nom donné par la Liste de Manéthon : Methousophis
Durée de règne approximative : 7 années environ

Néferka-Rê Pépi II
Nom donné par la Liste de Manéthon : Phios II
Durée de règne approximative : 64 années environ

Pépi II, qui succède au court règne de son frère Méren-Rê Ier, va régner 64 années sur l'Egypte. Il n'a que 10 ans lorsqu'il accède au trône. Son règne sera marqué par l'affaiblissement progressif du pouvoir central rongé par les velléités d‘indépendance des nomes et la conspiration des princes. Plus grave, la charge de vizir est dédoublée sous Pépi II de façon à coiffer séparément la Haute et la Basse-Egypte.

Menka-Rê
Nom donné par la Liste de Manéthon : Nitocris
Mort vers 2181 avant Jésus-Christ

La liste royale d'Abydos mentionne un Mérenrê II qui n'aurait régné qu'un an et serait l'époux de Nitocris qui, selon, Manéthon, fut la dernière reine de la VIe dynastie. L'Egypte tombe dans l'anarchie après sa mort qui marque la fin de l'Ancien Empire.

Première période intérmédiaire

La Première Période Intermédiaire s'étend sur un siècle et demi de la fin de la VIème dynastie jusqu'à la victoire définitive de la dynastie thébaine et la réunification de l'Egypte. Les événements précis qui ont provoqué l'effondrement de l'Ancien Empire sont mal connus. Les Bédouins du pays de Canaan, d'origine sémitique, qui vivaient du pillage des caravanes, pénétrèrent dans le Delta et semblent en prendre le contrôle. Le pouvoir du roi, déjà considérablement affaibli au cours du règne de plus de 60 ans de Pépi II, est gangrené par l'incapacité et l'indépendance des hauts fonctionnaires dont la charge est transmise de manière héréditaire.

Les nomarques, qui ont pris leurs distances avec l'autorité centrale, cumulent titres religieux et titres civils. Ils s'allient parfois entre eux pour étendre leur influence ou se combattent. Les pharaons de Memphis, qui se chevauchent parfois, n'interviennent que très rarement dans les rouages du pouvoir administratif en place à Abydos. L'alternance au pouvoir est rapide. Les conceptions et pratiques funéraires n'échappent pas à l'esprit de réforme et voient apparaître le rôle important accordé à Osiris.

VIIème dynastie

Selon Manéthon, la VIIème dynastie comprendrait 70 pharaons ayant régné chacun 70 jours. Cette abondance sur une si courte période résume à elle seule le nombre de prétendants qui se disputaient le trône, probablement après la mort de Nitocris.

Nom donné par la Liste de Manéthon : Néferka Rê (le jeune)

Nom donné par la Liste de Manéthon : Néferka Rê Neby

Nom donné par la Liste de Manéthon : Djedka Rê Shemaï

Nom donné par la Liste de Manéthon : Néferka Rê Khendou

Nom donné par la Liste de Manéthon : Mérienhor

Nom donné par la Liste de Manéthon : Néferkamin

Nom donné par la Liste de Manéthon : Néferka Rê Tereru

Nom donné par la Liste de Manéthon : Néfeferkahor


VIIIème dynastie

Période allant d'environ de 2173 à 2160 avant Jésus-Christ

La huitième dynastie aurait compté 17 rois dont 5 reprennent le nom de couronnement de Pépi II : Néferkarê. Il s'agit peut-être des descendants directs, ses fils ou ses petits-fils. Le Delta est aux mains d'envahisseurs venus de l'Est et appelés "Asiatiques" par les Egyptiens. Le pouvoir des rois se limite à la région de Memphis.

Ouadjka Rê Pépisonbe
Nom d'Horus : Kha-baou
Date de règne approximative : vers 2173 avant Jésus-Christ

Néferka Min Anou

Kaka-Rê Ibi
Durée de règne approximative : 2 années environ

Néferka-Rê
Durée de règne approximative : 4 années environ

Néferkaouhor Kapouibi
Nom d'Horus : Netjerybaou
Durée de règne approximative : 1 année environ

Néferirka-Rê
Nom d'Horus : Demedjibtoui

IXème dynastie ayant régné depuis Hiérakonpolis


Période allant d'environ de 2160 à 2120 avant Jésus-Christ

Les princes Hiérakonpolis, capitale du riche vingtième nome de Haute-Egypte, prennent le pouvoir avec l'aide d'Assiout. Mérib-Rê Khéty Ier fonde la IXème dynastie.

Mérib-Rê Khéty
Nom d'Horus : Achthoès Ier
Date de règne approximative : vers 2160 avant Jésus-Christ

Néferka-Rê

Nebkaou-Rê

Khéti II

Setout
Mort vers 2120 avant Jésus-Christ

Xème dynastie ayant régné depuis Hiérakonpolis

Période allant d'environ de 2120 à 2060 avant Jésus-Christ

Les rois de la Xème dynastie se posent en successeurs de la lignée memphite et reconnaissent l'existence de la rivale thébaine en Haute-Egypte. Le pays est divisé. Le nomarque d'Hiérakonpolis Ankhifi laissera derrière lui une autobiographie qui rapporte qu'il devra lutter contre les princes thébains. Le souverain d'Hérakléopolis, peut-être Néferkarê VII, se heurtera au fondateur de la dynastie thébaine, Antef Ier (successeur de Antef "l'Ancien" et de Mentouhotep Ier) qui deviendra le maître du Sud.

Méri-Hathor
Nom d'Horus : Achthoès Ier
Date de règne approximative : 2120 avant Jésus-Christ

Néferka-Rê

Ouakha-Rê Khéti III
Nom d'Horus : Achthoès III
Période de règne approximative : 2095 à 2075 avant Jésus-Christ

Mérika-Rê
Période de règne approximative : 2095 à 2075 avant Jésus-Christ

Nebkaou-Rê Khéti IV
Période de règne approximative : 2075 à 2060 avant Jésus-Christ

Le Moyen Empire thébain
Période allant d'environ de 2133 à 1786 avant Jésus-Christ

XIème dynastie

Période allant d'environ de 2133 à 1911 avant Jésus-Christ

Le début du Moyen Empire, dont l'origine remonte au milieu de la XIème dynastie, est marqué par la réunification de l'Egypte par Montouhotep II, vers 2040 avant Jésus-Christ. Cette dynastie thébaine, apparue dans les chaos de la Première Période Intermédiaire, s'est imposée militairement sous l'autorité des rois Antef. Ils chassent la dynastie parallèle hérakléopolitaine et les Asiatiques du delta. Les dynasties tribales indépendantes de Nubie disparaissent et l'Egypte reprend possession de cette région qui conditionne l'accès à la Mer Rouge.

Mentouhotep Ier
Nom d'Horus : Tep(y)a
Date de début de règne approximative : 2133 avant Jésus-Christ

Mentouhotep Ier s'installe à Thèbes et se fait construire à Deir el-Bahari un grandiose temple funéraire

Antef Ier
Nom d'Horus : Séhertaoui
Date de fin de règne approximative : 2118 avant Jésus-Christ

Antef II
Nom d'Horus : Ouahankh
Période de règne approximative : 2117 à 2069 avant Jésus-Christ

Antef III
Nom d'Horus : Seankhibtaoui

Période de règne approximative : 2069 à 2061 avant Jésus-Christ

Nebhepet-Rê Mentouhotep II
Nom d'Horus : Neberyhedjet


Période de règne approximative : 2060 à 2010 avant Jésus-Christ

Montouhotep II, fils d'Antef III, régnera sur une Egypte réunifiée. Thèbes, devient capitale du royaume. Montou, le dieu tutélaire de Thèbes, à l'origine divinité astrale qui s'assimile à un dieu faucon et devient un dieu guerrier, donne son nom au pharaon. Le nom de Montouhotep signifie "puisse Montou être satisfait". Montouhotep II, pour marquer l'importance de son oeuvre, prendra cependant un nom d'Horus significatif : "celui qui réunit les Deux Pays". Il conduira une politique de restauration culturelle et commerciale qui sera poursuivie par son fils, Montouhotep III.

Seankha-Rê Mentouhotep III
Nom d'Horus : Seankhtouyef
Période de règne approximative : 2009 à 1998 avant Jésus-Christ

Ce dernier est assez âgé lorsqu'il monte sur le trône et ne régnera que durant douze ans. Il poursuit le programme de construction de son père, renforce la protection des frontières dans le Delta oriental et fait édifier des fortifications. Il mène une expédition au pays de Pount et reprend l'extraction de pierres dans le Ouadi Hammamat. De nombreux temples seront restaurés, notamment à Abydos, Dendera, Tôd.

Il fera construite un temple dont il ne reste que des vestiges à Gebelein, près de Thèbes. Ce monument sera décoré de scènes commémorant les victoires aux dépens des Nubiens et des Asiatiques qui permettront de réunifier le pays. Il organisera de nombreuses expéditions à Assouan, en Nubie, dans le pays de Pount et sur la côte phénicienne.

Le grandiose complexe funéraire de Montouhotep III dans le cirque rocheux de Deir El-Bahari, sur la rive occidentale de Thèbes, aujourd'hui en ruines, servira en partie de modèle au magnifique "temple de millions d'années" de la reine Hatshepsout. La conception reste malgré tout fidèle à la tradition de l'Ancien Empire qui associait le temple et la pyramide. Une route montant vers l'Ouest reliait le temple de la vallée à une vaste cour plantée d'arbres. Une rampe montante, construite dans l'axe de la route et soutenue par une colonnade de piliers carrés en grès, conduisait à la première terrasse. Une deuxième terrasse, superposée et bordée d'une colonnade sur trois côtés, supportait la pyramide.

Une galerie descendait vers le cénotaphe de Montouhotep dans lequel on retrouvera du mobilier et une statue assise du roi. Un couloir, qui prenait naissance derrière la pyramide à hauteur de la première terrasse, conduisait au caveau creusé dans la falaise. On y retrouvera le sarcophage vide. Le complexe comprenait également une salle hypostyle s'enfonçant dans la falaise, donnant accès à une petite chapelle et aux tombes des princesses et des hauts dignitaires. Une tombe collective consacrée à soixante de ses soldats morts au combat sera creusée dans le roc à proximité. Mentouhotep IV transfèrera la capitale de Thèbes à Licht. La XIème dynastie s'achève. La situation du pays est confuse. On sait par un graffiti du Ouadi Hammamat qu'il y enverra une expédition de mille hommes afin de mater une rébellion. L'expédition est conduite par son vizir Amenemhat qui profitera des circonstances pour prendre le pouvoir.

Nebtaoui-Rê Mentouhotep IV
Nom d'Horus : Nebtaoui
Période de règne approximative : 1997 à 1911 avant Jésus-Christ

XIIème dynastie

Période allant d'environ de 1991 à 1786 avant Jésus-Christ

La XIIème dynastie marque le retour à une période de puissance et d'équilibre qui culmine avec les règnes de Sésostris III et d'Amenemhat III. Les campagnes militaires et les expéditions minières à l'extérieur des frontières renforcent l'emprise de l'Egypte sur la région. Cette période de presque deux siècles est marquée par le développement du Fayoum, une prospérité économique retrouvée et une l'émergence d'un courant artistique qui donnera naissance à une période dite classique.

Séhétepib-Rê Amenemhat
Nom grec : Amménémès I
Période de règne approximative : 1991 à 1962 avant Jésus-Christ

Le pharaon Amenemhat associera son fils Sésostris Ier au trône en l'an 20 de son règne. Cette pratique nouvelle sera reprise par ses successeurs. Le dauphin joue le rôle du bras séculier de son père qui lui confie l'armée. Le pharaon mène plusieurs expéditions en direction de la Nubie. Amenemhat Ier est assassiné à la suite d'une conspiration ourdie par le harem.

Khéperka-Rê Senousret
Période de règne approximative : 1971 à 1928 avant Jésus-Christ
Nom grec : Sésostris Ier
Sera associé au trône du vivant de son prédécesseur

Sésostris Khéperkara, ou Sésostris Ier, roi de la Haute et de la Basse-Egypte, sera le deuxième souverain de la XIIème dynastie. Il succédera à son père, Amenemhat Ier, et assurera un règne prospère de quarante-cinq ans sans connaître de soulèvement. Cette période sérénité sera mise à profit pour entreprendre un vaste programme de travaux.

Le pharaon Amenemhat associera son fils Sésostris Ier au trône en l'an 20 de son règne. Cette pratique nouvelle sera reprise par ses successeurs. Le dauphin jouera le rôle du bras séculier de son père qui lui confiera l'armée. Le pharaon mènera plusieurs expéditions en direction de la Nubie. Amenemhat Ier sera assassiné à la suite d'une conspiration ourdie par le harem. Sésostris Ier succèdera à son père. La transition s'opèrera de manière pacifique. Le nouveau souverain adoptera comme nom de couronnement Khéperka-Rê Senousret et reconstruira le temple de Rê Atoum d'Héliopolis.

Se réclamant de la tradition héliopolitaine, Sésostris Ier régnera depuis la capitale du pays fondée par son père située proximité du village actuel de Licht. Cette cité, appelée "Amenemhat-Itj-Taouy" (Amenemhat (est) - Celui-qui-s'empare-des-Deux-Terres), puis "Itj-Taouy" ou "Itjou", abritera les pyramides d'Amenemhat Ier et de Sésostris Ier construites dans la plus pure tradition des tombes royales d'Ancien Empire.

L'ancienne capitale, Thèbes conservera son rôle d'important centre religieux. Sésostris Ier y fera construire la première structure monumentale du Temple d'Amon à Karnak qui abritera la célèbre Chapelle Blanche sur laquelle sera notée la liste complète des nomes d'Egypte.

Sésostris Ier achèvera la conquête de la Basse Nubie et installera une garnison à Bouhen, à hauteur de la Deuxième cataracte. Il contrôlera le pays de Koush situé entre la Deuxième à la Troisième Cataracte. Les mines d'or à l'Est de Coptos ainsi que les carrières de Ouadi Hammamat dans le désert oriental seront exploitées. Le contrôle des oasis du désert de Libye assurera la paix à l'Ouest du pays.

Le nom Sésostris signifie "l'homme de la déesse Ousert ". Il sera porté par trois pharaons de la XIIème dynastie et deux pharaons de la XIIIème dynastie.

Deux oeuvres majeures de la littérature égyptienne, l'Enseignement d'Amenemhat et la Biographie de Sinouhé, datent du règne de Sésostris Ier. Elles seront étudiées par plusieurs générations de scribes qui laisseront derrière eux de nombreuses copies, sur papyrus, tablettes de bois ou ostraca. Ces textes relatent des événements survenus au palais d'Itj-Taouy à la fin du règne d'Amenemhat Ier. Le second volume évoque notamment les conditions de la mort du roi Amenemhat en l'an 30 de son règne, alors que le fils royal Sésostris guerroyait dans le désert occidental.

Les monuments construits sous Sésostris Ier ne se limiteront pas aux édifices de Karnak et de Licht. Héliopolis conserve un obélisque érigé pour la fête Sed du roi, en l'an 31. Le Papyrus Berlin 3029, ou "Rouleau de Cuir de Berlin", situe le projet de construire un monument à Ra-Harakhty, dans le domaine d'Atoum, en l'an 3. De nombreuses stèles privées nous apprennent l'existence de travaux importants au Temple d'Osiris-Khentimentiou à Abydos. Le Temple de Min à Coptos livrera de nombreux reliefs, aujourd'hui conservés à Lyon et à Londres, notamment la scène de la course rituelle du roi lors de la fête Sed. Sésostris Ier édifiera un temple au dieu Montou à Tod, dont l'inscription dédicatoire date des dernières années de son règne. Un nouveau temple pour Satis, dont on conserve des fragments de l'inscription, ainsi qu'un sanctuaire dédié au noble Héqa-ib, seront construits dans l'île d'Eléphantine.

Les somptueuses tombes des nomarques d'Assiout (Djéfai-Hapy, n° 1), de Béni Hassan (Amény, n° 2) et de Qoubbet el-Haoua (Sarenpout Ier, n ° 36), ainsi que les stèles privées d'Abydos - d'un luxe inégalé durant tout le Moyen Empire - témoigneront de la prospérité du pays sous le règne de Sésostris Ier. Elles constituent, au travers des autobiographies, une source d'informations sur des événements importants de cette période. La stèle du vizir Mentouhotep, d'une taille impressionnante (190x150x43 cm), livrera une inscription sur les deux faces qui n'a pas encore fait l'objet d'une traduction intégrale. Les inscriptions de stèle abydénienne du général Nésou-Montou constituent également un témoignage du règne de Sésostris Ier qui n'a pas livré d'Annales à ce jour, contrairement à celui de son fils et successeur Amenemhat II dont on a découvert deux fragments à Memphis.

Les nombreuses stèles royales et inscriptions gravées, retrouvées dans le sud et à l'est du royaume, témoigneront de l'importante que Sésostris Ier accordera à l'empire égyptien de Nubie ainsi qu'aux carrières et mines du désert oriental. Plusieurs de ces inscriptions sont datées et s'associent parfois pour décrire la même action ou la biographie d'un dignitaire dont il ainsi possible de reconstituer de cursus.

La stèle érigée par le général Mentouhotep dans la forteresse de Bouhen, au retour d'une campagne en Haute-Nubie, constitue l'un des principaux documents retrouvés à l'extérieur de la vallée égyptienne du Nil. Elle comporte la première mention connue de Koush et présente les différentes régions conquises sous une forme dont s'inspireront les auteurs des listes géographiques du Nouvel Empire.

Nebkaou-Rê Amenemhat II
Nom grec : Amménémès II
Période de règne approximative : 1929 à 1895 avant Jésus-Christ
Sera associé au trône du vivant de son prédécesseur

Amenemhat II, fils de Sésostris Ier, régnera presque trente ans. La paix n'est pas menacée. L'Egypte étend son champ d'action au Proche-Orient et s'ouvre ainsi aux influences orientales.

Khaképer-Rê Senousret
Nom grec : Sésostris II
Période de règne approximative : 1897 à 1878 avant Jésus-Christ
Sera associé au trône du vivant de son prédécesseur

Sésostris II, qui avait été associé au pouvoir par son père depuis presque cinq ans, lui succède. Son règne durera 15 ans. Il entreprend l'aménagement du Fayoum, construira une digue à Illahoun afin de canaliser le Bahr Youssouf et le doter d'un système de drainage et de canaux. Ce projet ne sera achevé que sous Amenemhat III. L'aménagement de cette région, nouvelle terre fertile de grande dimension, provoquera un nouveau transfert de la nécropole royale s'installera à Illahoun en provenance de Dahchour.

Khakaou-Rê Senousret
Nom grec : Sésostris III
Période de règne approximative : 1878 à 1843 avant Jésus-Christ

Sésostris III décide, lors de son accession au trône, de supprimer la fonction de nomarque et de mettre en place une administration qui repose sur une division du pays en trois régions, le Nord, le Sud et la " Tête du Sud ", c'est-à-dire Eléphantine et la Basse-Nubie. Chacune d'entre elles est gouvernée par un ministre (ouâret), un assistant et d'un conseil (djadjat) placés sous l'autorité du vizir. La disparition de l'ancienne caste dirigeante laisse la place à une nouvelle bourgeoisie. Les expéditions de Sésostris III en Nubie repousse les frontières du pays jusqu'à Semna. A l'Est, les Egyptiens affronteront les populations de Sichem et du Litani lors d'une campagne en Syro-Palestine contre le Mentjiou.

Nimaât-Rê Amenemhat III
Nom grec : Amménémès III
Période de règne approximative : 1842 à 1797 avant Jésus-Christ

Amenemhat III accède au pouvoir dans une Egypte pacifiée et prospère. Son règne de 45 ans le conduit à ne pas compromettre les équilibres afin de laisser à son fils un pays riche épargné de toute menace intérieure ou extérieure. Les ressources des mines du Sinaï et des carrières permettent la construction de nombreux monuments en Nubie et dans le Fayoum. Amenemhat III fera élever deux pyramides, une à Dahchour, l'autre à Hawara. Amenemhat IV succède à son père à l'issue d'une courte corégence pour une période d'environ 10 ans. Le Fayoum reste sa préoccupation première.

Makhérou-Rê Amenemhat
Nom grec : Amménémès IV
Période de règne approximative : 1798 à 1790 avant Jésus-Christ
Sera associé au trône du vivant de son prédécesseur

Sebkaka-Rê Sebeknefrou-Rê
Période de règne approximative : 1789 à 1786 avant Jésus-Christ

Néfrousobek

N'ayant pas de successeur mâle, le pouvoir revient à la reine, Néfrousobek, qui pour la première fois est désignée comme un pharaon. Les listes royales lui attribuent un règne de trois ans qui marque la fin de cette dynastie disparue sans laisser d'héritier.

A suivre...

Sources Insecula

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Egypte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article