Un baleinier endommagé par l'équipe de Paul Watson

Publié le par Adriana Evangelizt

Des nouvelles de notre Ami Paul Watson qui mène la vie dure aux baleiniers japonais. Avec son équipe, il en a encore mis un à mal à tel point que le gouvernement japonais le traite à lui aussi de "terroriste". Ce n'est pas nouveau, on se fait toujours insulter par les assassins. Quant à nous, nous le félicitons pour son nouvel exploit. Allez voir les videos sur son site notamment au bas de la page lorsqu'ils délivrent les dauphins prisonniers des filets. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'ils sont courageux.

 

Campagne antichasse en mers australes:

 un baleinier endommagé

Le baleinier japonais Kaiko Maru (g)et le bateau de l'organisation écologiste Sea Shepherd Conservation Society, le 10 février 2007 en mers australes

 

 

Un baleinier japonais a été endommagé dans une collision survenue lundi en mers australes avec une embarcation d'écologistes protestant contre la chasse aux cétacés, a indiqué l'organisation Sea Shepherd Conservation Society.

Le baleinier Kaiko Maru a heurté le Robert Hunter, navire de l'association écologiste, en faisant machine arrière pour tenter d'échapper à une autre embarcation de Sea Shepherd ("Le Berger de la mer"), a déclaré le captaine Paul Watson, responsable de Sea Shepherd.

Le baleinier a lancé un signal de détresse, a-t-il ajouté. "Ils disent qu'ils ont une hélice endommagée", a déclaré M. Watson, interrogé par l'AFP depuis un téléphone satellite.

"Les dégâts ne vont pas affecter la navigabilité du navire" touchée, a-t-il précisé, se félicitant que les baleines aient pu s'échapper.

A Tokyo, l'Agence japonaise des pêches a confirmé qu'un des six baleiniers de la flotte nippone avait lancé un signal de détresse, en raison de dommages à une hélice.

Le responsable de la division baleinière de l'agence, Hideki Moronuki, a exhorté l'Australie et la Nouvelle-Zélande, grands rivaux de Tokyo, à contrôler l'organisation militante.

"Ce n'est pas une organisation écologiste. C'est une organisation terroriste", a-t-il déclaré, affirmant qu'il ne s'agissait pas d'une collision accidentelle due à une manoeuvre du bâtiment nippon mais d'un assaut lancé par les militants écologistes.

"Ils ont tiré des fusées éclairantes et noué des amarres à notre navire dans le but d'endommager l'hélice, ce qu'ils ont réussi à faire", a-t-il assuré, ajoutant que le navire japonais n'était pas en train de chasser mais de mener des "recherches inoffensives" en vue d'évaluer le nombre des cétacés.

Le responsable n'a pas été en mesure d'indiquer si le bateau allait pouvoir poursuivre sa mission.

Vendredi, le gouvernement japonais a accusé Sea Shepherd d'avoir blessé deux marins nippons après avoir lancé de l'acide contre leur baleinier. Les écologistes ont assuré qu'il s'agissait d'un liquide inoffensif et que personne n'avait été blessé.

Paul Watson, souvent accusé de méthodes "radicales", a une nouvelle fois assuré de sa détermination. "La manière évidente de s'interposer est de placer un navire exactement sur leur poupe et de rester bloqué... Si nous devons perdre (notre) navire, autant le faire de manière à ce que ça serve à quelquechose", a-t-il déclaré.

La flotte japonaise doit tuer 850 baleines de Minke et dix rorquals communs d'ici le mois de mars. Un moratoire international sur la chasse commerciale aux baleines est en vigueur depuis 1986 mais le Japon le contourne en invoquant une clause qui autorise des prises à des fins scientifiques.

L'incident de lundi intervient tandis que le Japon accueille mardi une conférence internationale où il souhaite "dépassionner" le débat sur le sujet. La réunion sera boycottée par au moins 26 pays opposés à la chasse aux cétacés.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt




 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article