La mission Themis va tenter de percer le mystère des aurores boréales

Publié le par Adriana Evangelizt

Cette mission est très curieuse car l'on sait pertinemment que les Américains s'amusent à trafiquer l'espace avec le projet Haarp et qu'ils créent artificiellement des aurores boréales.... or, ce projet Haarp n'est pas sans poser problème au monde entier. Car il modifie l'ionosphère... lire le rapport du Grip remis au Parlement Européen et qui ne cache pas le danger que les Etats-Unis utilisent des armes climatiques pour se venger de ceux qui ne sont pas d'accord avec eux. C'est ce qui se raconte. Lire aussi "Projet pacifique ou arme secrète"...

La mission Themis de la Nasa va tenter de percer

le mystère des aurores boréales

Aurore boréale dans le ciel d'Ostby, en Suède, le 19 août 2006

 

 

L'agence spatiale américaine (Nasa) va lancer vendredi à 23H26 GMT à partir de Cap Canaveral, en Floride, une fusée avec cinq satellites à bord qui vont tenter d'identifier le mystère de l'origine des aurores boréales.

Cette mission baptisée Themis (Time history of events and macroscale interactions during substorms) et coordonnée par une équipe de l'Université de Berkeley (Californie) va durer deux ans.

Tous les quatre jours, les satellites seront alignés au dessus de l'Amérique du Nord et vont observer l'éventuelle formation d'aurores boréales. Au sol, une vingtaine de stations en Alaska et au Canada vont photographier ces spectaculaires phénomènes lumineux multicolores.

"Il s'agit d'un projet ambitieux pour expliquer le mécanisme de ces lueurs qui témoignent de l'existence de la magnétosphère terrestre qui nous protège des effets mortels des vents solaires", a indiqué Frank Snow, le responsable de Themis à la Nasa.

Les scientifiques espèrent que les cinq satellites qui vont former une constellation vont permettre d'identifier le lieu précis où se déclenchent les aurores boréales.

Jusqu'ici, il a été établi que les aurores sont causées par des vents solaires qui en arrivant dans le champ magnétique de la Terre le déforment et créent une "queue" dans la direction où souffle le vent.

L'énergie emmagasinée dans cette "queue" ou excroissance est relâchée de façon sporadique provoquant des sous-orages au niveau équatorial puis se propage vers les deux pôles où elle produit des aurores boréales.

Si ce mécanisme général est connu, les scientifiques n'ont pas encore pu expliquer où, dans la magnétosphère, l'énergie du vent solaire se transforme en une explosion d'aurores spectaculaires.

Aurore boréale au-dessus de la Suède photographiée par un astronaute à bord de Discovery le 20 décembre 2006



Un satellite lancé précédemment n'avait pu détecter l'origine précise du phénomène.

Les cinq satellites de Themis transporteront une série identique de capteurs électriques, magnétiques et de particules. Tous les quatre jours, ils s'aligneront le long de la queue du champ magnétique terrestre afin de suivre les perturbations observées dans la magnétosphère.

Le fait de pouvoir faire des observations simultanées depuis cinq angles différents constitue l'originalité de cette mission.

"Nous pensons que ce projet devrait permettre d'ouvrir une nouvelle ère de compréhension de la nature des interactions entre le soleil et la Terre", estime Vassilis Angelopoulos, l'un des principaux responsables et membre du Laboratoire des sciences de l'espace à Berkeley.

"Beaucoup des futures missions de la Nasa seront réalisées avec des constellations de satellites qui vont produire simultanément des images en trois dimensions", prédit Frank Snow. "Themis va renforcer notre compréhension de l'impact des vents solaires sur la Terre et fournir des données vitales pour les missions habitées vers la Lune et plus loin", a-t-il ajouté.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article