Astronomie : la sonde Rosetta en mission derrière Mars

Publié le par Adriana Evangelizt

Astronomie: un quart d'heure de frisson

dans le long voyage de Rosetta

Dessin d'artiste de la sonde européenne Rosetta devant la planète Mars

La sonde européenne Rosetta, lancée il y a trois ans, va complètement disparaître des écrans de contrôle pendant un quart d'heure tôt dimanche matin en passant derrière la planète Mars, dont elle va utiliser la gravité pour modifier sa vitesse et sa trajectoire.

Le moment sera "critique" pour la bonne suite de la mission, explique son responsable scientifique Gerhard Schwehm, interrogé par l'AFP depuis le centre de contrôle de Darmstadt (Allemagne) de l'Agence spatiale européenne (Esa).

Au moment le plus délicat du survol, Rosetta devra fonctionner à l'aide de ses batteries, qui n'étaient pas prévues à cette fin mais devaient simplement aider à stabiliser l'engin dans les moments suivant son lancement.

Pendant 25 minutes, Mars va en effet occulter complètement la lumière reçue du Soleil par la sonde. Rosetta s'en retrouvera privée de son énergie, fournie en temps ordinaire par ses deux imposants panneaux solaires.

Initialement, les responsables de la mission pensaient éviter un aussi désagréable suspense. Ils prévoyaient de lancer Rosetta plus tôt et en direction d'une autre comète. Mais l'échec du vol 157 d'Ariane en décembre 2002 les avait conduit à reporter le vol et à choisir une autre cible.

Le prix à payer: ces interminables minutes où ils seront sans moyens d'infléchir la trajectoire de leur engin d'un milliard d'euros.

Finalement lancée le 2 mars 2004 par une fusée Ariane, Rosetta est la première sonde conçue pour se placer en orbite autour du noyau d'une comète et pour larguer un atterrisseur sur celui-ci. Les scientifiques en attendent de précieuses informations sur ce reliquat de la nébuleuse primitive qui a donné naissance à notre système solaire, voici 4,5 milliards d'années.

Photo prise par la caméra Osiris, embarquée sur la sonde européenne Rosetta, de la planète Mars, le 3 décembre 2006



Pendant toute la période où le Soleil sera éclipsé par Mars, les équipements non vitaux de Rosetta seront éteints ou fonctionneront au ralenti. Les responsables de la mission "ont passé des mois à soigneusement mettre au point et à tester une configuration faible énergie qui permettra au vaisseau spatial de fonctionner sur ses batteries", précise l'Esa sur son site internet.

Le Dr Schwehm se dit confiant dans le succès de l'opération, en soulignant que le personnel de Darmstadt avait accumulé beaucoup d'expérience, tant pour les rendez-vous planétaires que pour l'utilisation des batteries.

Le survol de Mars est le deuxième rendez-vous de Rosetta avec une planète, après un premier passage à proximité de la Terre en 2005. Au cours de son long voyage de dix ans vers la comète Tchourioumov-Guerassimenko, Rosetta réalisera au total quatre de ces délicates manoeuvres.

Habituellement, les sondes spatiales utilisent l'attraction des planètes pour accélérer leur vitesse, à la manière d'une fronde. Dimanche, au contraire, Rosetta va utiliser la planète rouge pour ralentir sa course.

"Nous devons orienter Rosetta de manière optimale pour la prochaine manoeuvre d'assistance gravitionnelle, qui sera avec la Terre, vers la fin de l'année", explique le Dr Schwehm. Cette prochaine manoeuvre permettra, elle, à la sonde de gagner en vitesse.

Son voyage s'achèvera normalement en mai 2014, après un périple de 7.100 millions de kilomètres. Mais il lui faut d'abord réussir son survol de Mars, à tout juste 250 km de sa surface. Si tout se passe bien, l'engin passera au plus près de la planète rouge dimanche à 2H57 (01H57 GMT), à la folle vitesse de 36.191 km/heure.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article