Des grenouilles mâles transformées en femelles à cause de la pollution

Publié le par Adriana Evangelizt

Imaginez un peu que cela fasse la même chose sur les humains ! On se retrouverait entre femmes après une transformation de ces messieurs.

Des grenouilles mâles transformées en femelles

à cause de la pollution

Un tétard


Des têtards mâles peuvent devenir des grenouilles femelles sous l'effet de polluants de type oestrogène présents dans leur milieu naturel, a révélé une expérimentation menée dans un laboratoire suédois, selon une étude à paraître prochainement.

Ce phénomène pourrait contribuer à expliquer pourquoi près d'un tiers des espèces de grenouilles vivantes dans le monde sont actuellement menacées d'extinction, indique cette étude qui sera publiée en mai dans le magazine américain Environmental Toxicology and Chemistry.

Deux espèces différentes de grenouilles ont été exposées à des niveaux d'oestrogène similaires à ceux constatés dans les eaux d'Europe, des Etats-Unis et du Canada, dans le laboratoire de l'université d'Uppsala en Suède.

Les résultats ont été édifiants: alors que l'on comptait moins de 50% de femelles pour chacune des espèces, cette proportion a changé de façon significative pour les grenouilles réparties en trois groupes exposés à des niveaux différents d'oestrogène.

Les têtards exposés à la plus faible concentration d'hormones dans un des trois groupes ont été deux fois plus nombreux à se transformer en femelles.

Dans les deux groupes exposés à des niveaux plus élevés d'oestrogène, les grenouilles sont devenues des femelles à 95% dans le premier cas et à 100% dans l'autre.

"Ces résultats sont tout à fait alarmants", a estimé Cecilia Berg, co-auteur de l'étude avec Irina Pettersson, toutes deux chercheurs à l'université d'Uppsala. "Nous avons constaté ces changements spectaculaires en exposant les grenouilles à une seule substance. Dans la nature, il peut y en avoir de très nombreuses autres présentes ensemble".

D'autres études aux Etats-Unis avaient établi un lien entre le changement de sexe de grenouilles mâles du type Rana pipiens, une des deux espèces utilisées dans l'expérimentation, et la présence dans leur milieu naturel d'un pesticide produisant des substances oestrogènes, a indiqué la spécialiste en toxicologie environnementale.

"Les pesticides et d'autres substances chimiques industrielles peuvent agir comme des oestrogènes dans le corps", a-t-elle souligné. "C'est ce qui nous a incité à mener cette expérience", a-t-elle ajouté.

L'autre espèce concernée était la grenouille commune européenne - Rana temporaria.

Parmi les grenouilles ayant changé de sexe, certaines sont devenues des femelles capables de procréer tandis que d'autres avaient des ovaires mais pas d'oviductes, étant ainsi stériles, a expliqué Cécilia Berg.

L'étude n'a pas évalué l'impact potentiel du polluant sur le changement de sexe selon les espèces, mais les conséquences de cette situation sont inquiétantes, a-t-elle estimé.

"Evidemment, si toutes les grenouilles deviennent des femelles, cela pourrait avoir un effet destructeur sur leur population", a-t-elle commenté.

Le seul remède dans l'immédiat serait d'améliorer le traitement des eaux dans les zones où les grenouilles pourraient être affectées, en filtrant les concentrations d'oestrogène provenant des pilules contraceptives et des polluants industriels.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Animaux en danger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article