Une éclipse de Lune dans la nuit de Samedi à Dimanche

Publié le par Adriana Evangelizt

Une éclipse de Lune sera visible dans la nuit

de samedi à dimanche

Une éclipse totale de Lune, qui sera visible si le temps le permet d'Europe, d'Afrique, d'Asie et d'une partie de l'Amérique du Nord et du Sud, se produira dans la nuit de samedi à dimanche.

Un tel phénomène, qui pourra être observé à partir de la France métropolitaine entre 21h18 samedi et 3h24 dimanche, s'est produit pour la dernière fois le 28 octobre 2004.

Pour ceux qui rateront le spectacle samedi soir, la prochaine éclipse totale aura lieu le 28 août prochain. Mais elle ne sera pas visible par les amateurs d'Europe, qui devront patienter jusqu'au 21 février 2008.

Une éclipse de Lune se produit quand notre satellite naturel passe dans le cône d'ombre (ou le cône de pénombre) de la Terre: le Soleil, la Terre et la Lune sont alors presque parfaitement alignés, ce qui correspond à la pleine Lune. S'il est peu fréquent, le phénomène n'est pas exceptionnel, puisque l'on compte au moins quatre éclipses chaque année, deux de Soleil et deux de Lune, et au plus sept. Les éclipses totales sont toutefois plus rares.

En passant dans le cône d'ombre de la Terre, la Lune devrait être invisible. Il n'en est rien, en fait, en raison de la réfraction de la lumière solaire par l'atmosphère terrestre, réfraction qui varie selon la longueur d'onde. La couleur rouge du spectre étant la plus déviée, c'est dans des teintes rougeâtres que baignera le cône d'ombre terrestre, et qu'apparaîtra le disque lunaire.

Il est toutefois impossible de prévoir sa couleur exacte, qui dépend en particulier de la nature de l'atmosphère terrestre (de ses quantités de poussières), de l'activité solaire et de la distance Terre-Lune.

Une éclipse comporte plusieurs phases: entrée de la Lune dans la pénombre (quasiment indiscernable à l'oeil nu), entrée de la Lune dans l'ombre (la limite de l'ombre est très nette à l'oeil nu), début de la totalité (la Lune est entièrement dans l'ombre de la Terre), fin de la totalité (l'éclipse redevient partielle), sortie de l'ombre et, enfin, sortie de la pénombre.

L’observation à l'oeil nu, avec des jumelles ou tout autre instrument d’observation astronomique ne nécessite pas de précaution particulière, contrairement à une éclipse de Soleil, prévient l'Observatoire de Paris.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Phenomenes naturels

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article