Interdition de consommer du poisson dans le Rhône

Publié le par Adriana Evangelizt

Même les fleuves de France sont devenus de véritables poubelles...

Rhône: l'interdiction de consommer du poisson

pourrait durer des années



Le Rhône, près de Lyon

L'interdiction de consommer du poisson pêché dans le Rhône entre le barrage de Sault-Brénaz (Ain) et le barrage de Vaugris (Isère) sera prolongée tant que cette consommation présentera un risque, ce qui pourrait durer des années, a indiqué lundi la préfecture du Rhône.

"Tant que l'Afssa (agence française de sécurité sanitaire des aliments) dit qu'il y a un risque lié à la consommation des poissons, les arrêtés interdisant cette consommation seront prolongés", y compris si cela doit durer plusieurs années, a indiqué Christophe Bay, secrétaire général de la préfecture à l'occasion d'une conférence de presse.

La consommation des poissons a été interdite dans une portion du Rhône en septembre 2005, en raison de leur teneur en polychlorobiphényles (PCB), type dioxine, qui est jusqu'à quatre fois plus élevée que le maximum autorisé. La zone concernée a été étendue vendredi et touche désormais une centaine de kilomètres autour de Lyon.

"Il s'agit d'une pollution historique", a indiqué M. Bay, expliquant qu'elle résultait d'émissions de PCB remontant aux années 80. Il a toutefois souligné que les causes de l'augmentation récente de la teneur de PCB dans certains poissons n'étaient pas encore élucidées.

"Pour enrayer la cause, il faut la comprendre, or on a du mal, et cela demande des recherches scientifiques approfondies", a expliqué M. Bay.

L'usine Trédi (spécialisée dans le retraitement des déchets spéciaux hors radioactifs) de Saint-Vulbas (Ain), l'une des deux en France habilitées à retraiter les appareils contenant des PCB, est autorisée à rejeter de faibles quantités de ce produit dans le Rhône, "mais cela ne peut être la seule cause", a souligné M. Bay.

Selon la préfecture, "seule la consommation très régulière et sur une période prolongée de poissons contaminés peut entraîner un danger pour la santé humaine".

Les PCB sont des composés chlorés qui se dégradent très lentement, initialement utilisés par de multiples industries en tant qu'isolants électriques ou dans la fabrication de pesticides, encre...

Progressivement interdits à partir des années 70, ils existent encore notamment dans des transformateurs électriques au pyralène ou de vieilles batteries.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article