La Terre en deuil du vivant

Publié le par Adriana Evangelizt

La Terre en deuil du vivant


France Culture a reçu aujourd’hui trois spécialistes du vivant, alarmés par le véritable « biocide » auquel nous assistons sans réagir, qui voit le rythme d’extinctions d’espèces multiplié par plusieur milliers par rapport à la normale.

Michel Alberganti, l’animateur de l’émission Science Publique, a reçu aujourd’hui :

#  Robert « Barbault. Directeur du département écologie et biodiversité du Muséum d’Histoire Naturelle.

#  Pierre Jouventin. Directeur de recherche au CNRS au Centre écologie fonctionnelle et évolutive.

#  Sébastien Moncorps. Directeur du Comité français de l’UICN.

Présentation de l’émission

En permanence, des espèces disparaissent ou se transforment et d’autres apparaissent suivant les mécanismes de l’évolution.

Pourtant, le développement des sociétés humaines et, en particulier, celui de l’industrialisation, pertubent ces phénomènes naturels qui existent depuis l’apparition de la vie sur Terre.

C’est le rythme des extinctions qui préoccupe aujourd’hui les chercheurs. Il pourrait atteindre, au cours des prochaines décennies, un niveau 10 000 fois supérieur à celui qui est considéré comme naturel.

Somme-nous ainsi en train de vivre une nouvelle extinction massive des espèces comme la Terre en a déjà connu 5, la dernière qui remonte à 65 millions d’années ayant été fatale aux dinosaures et à 70% des espèces ?

Allons-nous assiter, impuissants, à ce phénomène que nous avons l’argement provoqué ? Vouloir sauver des espèces menacées n’est-il pas un combat perdu d’avance ? Est-il encore temps d’agir ? Si oui, sur quoi ?

écouter

L’émission est disponible à l’écoute pendant une semaine.

Lectures

L’Humanité, espèce menacée

de Robert Barbault, Patrick Blandin, Dominique Bourg, Patrick Hubert.

Présentation de l’éditeur

Notre terre a connu 5 crises majeures d’extinctions d’espèces. La plus connue, la 5e, est celle des dinosaures. La 6e est en cours, et l’homme en est au centre. La vie va-t-elle disparaître ?

Non, car elle est robuste. Mais l’espèce humaine toute entière est en danger.

Pourquoi ? Parce que "le sort de l’humanité est indissolublement lié à celui des autres espèces"... et que nous ne cessons de les détruire.

Ce livre donne quelques clés pour sauvegarder la nature et échapper à ce qui sera demain inéluctable, si l’on ne fait rien.

C’est à chacun d’entre nous qu’il s’adresse, car l’avenir dépend de chacun d’entre nous.

Un éléphant dans un jeu de quilles : l’homme dans la biodiversité

Robert Barbault

Présentation de l’éditeur

Comme un éléphant dans un jeu de quilles, l’homme bouscule et menace la biodiversité.

Par ses interventions multiples et désordonnées, il déplace de précieux équilibres écologiques, précipitant ainsi la disparition de beaucoup d’espèces et sapant le potentiel de ressources biologiques et de services écologiques dont il dépend pour son propre devenir.

L’auteur décrit le "développement durable de la vie" - plus de trois milliards d’années de succès - et dévoile ses secrets.

Il rappelle les stratégies créatrices du vivant et en particulier un de ses ressorts les plus puissants : la coopération. On s’associe pour mieux se multiplier, pour inventer de nouveaux modes de vie, pour conquérir de nouveaux espaces.

L’auteur se penche ensuite sur les causes de la crise d’extinction actuelle et dégage les grandes lignes d’une nouvelle stratégie de sauvegarde des milieux et des espèces - une stratégie qui pourrait s’énoncer ainsi : faisons équipe avec la vie, aujourd’hui et pour les générations à venir.

Sources Contre Info

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Planète en danger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article