15 000 manifestants pour l'Occitan à Béziers

Publié le par Adriana Evangelizt

Et ils ont raison. Je me souviens, lorsque j'étais enfant, mes grands parents maternels parlaient le patois lorsqu'ils avaient quelque chose à se dire et qu'ils ne voulaient pas que je comprenne. Mais à force de les entendre parler, je comprenais tout ce qu'ils se racontaient et je ne leur ai dit qu'à l'âge de 18 ans. L'Occitan et nos langues régionales ne doivent pas se perdre. Cela fait partie de notre Histoire et de notre Héritage.

Au moins 15.000 manifestants à Béziers

pour la défense de l'occitan



Manifestation le 22 octobre 2005 dans les rues de Carcassonne, pour la sauvegarde de la langue occitane.

De 15.000 à 20.000 personnes, selon la police, ont commencé à défiler samedi après-midi à Béziers (Hérault) pour la défense de la langue occitane à l'appel d'un collectif de six associations du sud de la France.

Les organisateurs n'étaient pas en mesure de donner une estimation du nombre de participants dès le début de la manifestation, peu après 14H30.

Les manifestants venus des huit régions françaises où se pratique l'occitan (Provence, Auvergne, Aquitaine, Languedoc-Roussillon, Rhône-Alpes, Limousin, Midi-Pyrénées et Poitou-Charentes), ainsi que d'Espagne et d'Italie, ont entamé le défilé regroupés derrière une banderole du collectif "Anem! Per la lenga occitana! Oc! (Allons, pour la langue occitane! oui!) et au son des tambours, a constaté une journaliste de l'AFP.

Les organisateurs de la manifestation, dont l'Institut d'études occitanes (IEO) et la Fédération des enseignants de langue et de culture d'Oc de l'Education nationale (Felco), réclament notamment le soutien de l'Etat pour créer une radio-télévision publique en occitan et la généralisation de l'offre de cette langue dans l'enseignement.

Ils souhaitent que la France accorde davantage d'importance aux langues régionales.

La langue occitane, ou langue d'Oc, est parlée dans huit régions de la moitié sud de la France, ainsi que dans douze vallées alpines du Piémont italien et au Val d'Aran, en Catalogne espagnole, soit sur un espace d'environ 190.000 km2 en Europe.

Une deuxième manifestation pour la défense du provençal était prévue à Arles samedi.

La dernière grande manifestation pour la défense de l'occitan, à Carcassonne le 22 octobre 2005, avait réuni 10.000 personnes.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article