Le sud-est de l'Angleterre frappé par une secousse tellurique

Publié le par Adriana Evangelizt

Le sud-est de l'Angleterre frappé par une secousse tellurique

Le sud-est de l'Angleterre a été frappé par une secousse tellurique modérée de 4,3 sur l'échelle de Richter samedi matin, un évènement rare, ont rapporté des témoins et les services de secours britanniques.

Aucune victime n'a été signalée, mais les chaînes d'informations BBC et Sky News ont fait état de dizaines d'appels d'habitants de la région affirmant avoir ressentit la secousse.

Les pompiers du Kent ont reçu plus d'une centaine d'appels d'habitants de la région de Folkestone, sur la côte, qui ont rapporté des dégâts à leurs domiciles. Plusieurs maisons ont été évacuées.

"Nous avons reçu des appels de gens disant que leurs cheminées se sont écroulées et faisant état de larges fissures dans leurs maisons", a affirmé un porte-parole des pompiers.

Selon British Geological Survey, la magnitude de la secousse était de 4,3 sur l'échelle de Richter, et il s'agit de la plus importante en Grande-Bretagne depuis 2002. Elle a eu lieu à 08H18 (07H18 GMT).

"Cela ne constitue en aucun cas une complète surprise", a déclaré Roger Musson, du British Geological Survey. "Il y a eu plusieurs tremblements de terre à cet endroit auparavant. Un tremblement de terre dans cette région "n'était qu'une question de temps", selon lui.

Auparavant, l'observatoire géologique américain avait affirmé que le moment sismique - qui mesure l'énergie d'un séisme - était de 4,7. L'US Geological Survey a précisé que l'épicentre se situait à 25 kilomètres au sud de la ville de Canterbury et à 7,1 kilomètre en dessous de la surface de la terre.

C'est un tremblement de terre "assez léger", a expliqué Randy Baldwin, de l'US Geological Survey, sur la BBC. "Il y a eu à peu près deux ou trois autres tremblements de terre dans la région au cours des dix dernières années situés dans les 50 kilomètres de l'épicentre et ils étaient plutôt plus petits que celui-ci", a-t-il ajouté.

La secousse a toutefois provoqué des coupures d'électricité. "Plusieurs milliers de clients dans la région de Folkestone et Douvres dans le Kent ont subi des coupures de courant à 08H21 (07H21 GMT) ce matin", et le courant a été rétabli en fin de matinée, a dit un porte-parole d'EDF Energy.

Scottish and Southern Energy, qui fournit la région en gaz, a de son côté expliqué que ses équipes étaient en train de vérifier 300 "fuites de gaz possibles".

En revanche, la secousse n'a pas affecté le trafic ferroviaire transmanche, qui est demeuré "normal", selon un porte-parole d'Eurotunnel. "Nous avons ressenti une secousse mais le service fonctionne normalement", a-t-il déclaré. "En ce qui nous concerne, cela n'a pas affecté nos services".

Un habitant de Canterbury a dit que la secousse avait duré quelques secondes. "Je me suis dit 'ce doit être un tremblement de terre'", a déclaré Hendrick van Eck. "Cela n'a pas duré très longtemps, juste quelques secondes", a-t-il ajouté.

Une autre témoin, Lorraine Muir, a fait état de coupures d'électricité et de l'intervention de l'Armée du Salut. "Nous avons été évacués par l'Armée du Salut, nous n'avons pas de gaz ni d'électricité pour le moment", a-t-elle déclaré sur Sky News.

Les tremblements de terre sont relativement rares en Grande-Bretagne. Le plus important enregistré au cours des dernières années, qui a frappé le nord du Pays de Galles en 1984, était de 5,4. Il avait provoqué de légers dégâts.

D'autres secousses moins importantes ont frappé le pays, dont les deux dernières, de 3,5, ont frappé le sud de l'Ecosse en 2006.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Catastrophes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article