Multiples incendies aux Etats-Unis, touchés par la sécheresse

Publié le par Adriana Evangelizt

Multiples incendies aux Etats-Unis, touchés par la sécheresse




Incendie dans une forêt à Taylor, le 10 mai 2007

De la Floride à la Californie, plusieurs régions du sud des Etats-Unis sont actuellement ravagées par de spectaculaires feux de broussailles ou de forêt alors que la sécheresse persistante fait craindre une saison des incendies particulièrement active.

Dans le sud de la Californie, deux incendies d'envergure ont éclaté cette semaine. Le premier a parcouru 330 des 1.700 hectares du célèbre parc Griffith de Los Angeles, l'un des plus grands parcs urbains des Etats-Unis, et était presque éteint vendredi matin.

Le sinistre s'est déclenché mardi alors qu'une vague de chaleur inhabituelle pour la saison (36°C) régnait à Los Angeles et que le taux d'hygrométrie ne dépassait pas 10%. Personne n'a été blessé.

La ville connaît sa pire sécheresse pour un début d'année depuis que les autorités ont commencé à tenir des statistiques, en 187 7: 8,15 cm de précipitations sont tombées depuis le 1er janvier, alors que la moyenne annuelle est de 38,1 cm et que les précipitations se produisent habituellement au premier trimestre.

Et depuis jeudi, c'est l'un des joyaux écologiques de la région, l'île de Santa Catalina au large de Los Angeles, qui est la proie des flammes, combattues par 300 pompiers. Deux cents autres soldats du feu y étaient attendus vendredi.

Quelque 1.000 personnes, surtout des touristes, ont été évacuées alors que l'incendie a parcouru 1.600 hectares, soit 10% de la surface de l'île, en moins de 24 heures.

Le sinistre n'était maîtrisé qu'à 10% vendredi matin, selon une porte-parole des pompiers du comté de Los Angeles. Un entrepôt et plusieurs autres bâtiments secondaires ont été détruits mais personne n'a été blessé, selon elle.

Jeudi, une partie du principal village de Santa Catalina, Avalon, avait été évacuée, mais l'agglomération de 3.200 habitants ne semblait plus directement menacée par les flammes vendredi matin.

Dix hélicoptères et cinq avions participent aux opérations, avec l'appui logistique de la base de Marines de Camp Pendleton qui a prêté des aéroglisseurs pour transporter des dizaines de camions de pompiers depuis le continent.

L'incendie, dont la cause n'est pas encore connue, a libéré un spectaculaire panache de fumée, visible du centre de Los Angeles, à 80 km au nord. Santa Catalina, destination touristique, est aussi un sanctuaire pour des espèces d'animaux et de végétaux uniques au monde.

A l'autre bout du pays, en Floride (sud-est), les pompiers étaient également à pied d'oeuvre pour tenter de maîtriser des incendies de forêt qui ont détruit six maisons. Quelque 220 foyers ont été recensés dans cette région dont plusieurs routes ont dû être coupées. Plus au nord, la Georgie a également subi cette semaine les pires incendies de forêt de son histoire.

Ces incendies, qui interviennent tôt dans la saison, font craindre une année difficile pour les pompiers alors que 2006 a déjà été la pire année pour la surface brûlée aux Etats-Unis depuis 1960: 39.957 km2, soit presque la surface de la Suisse, sont partis en fumée, selon le centre national des incendies (NIFC).

Fin 2003, au moins 22 personnes ont été tuées en Californie par des incendies qui avaient détruit 3.000 habitations et brûlé quelque 3.000 kilomètres carrés.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt


Publié dans Catastrophes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article