Les dauphins irlandais pourraient avoir leur propre dialecte

Publié le par Adriana Evangelizt

Nos amis les bêtes sont encore une énigme... alors comment voulez vous que les chercheurs ou scientifiques puissent comprendre l'Homme...

Les dauphins irlandais pourraient avoir leur propre dialecte


Des dauphins à Nice, le 19 juillet 2006

Des scientifiques irlandais qui étudient les dauphins vivant dans un estuaire au sud-ouest du pays pensent que ces animaux ont pu développer un dialecte propre à leur groupe pour communiquer, ont-ils indiqué lundi.

La Fondation pour les dauphins et la faune de Shannon (SDWF) étudie un groupe d'une centaine de dauphins à gros nez qui vivent dans l'estuaire du fleuve Shannon et a recueilli leurs sifflements sur un ordinateur.

Dans le cadre d'un projet de recherche, Ronan Hickey a digitalisé et analysé 1.882 sifflements de dauphins irlandais et de dauphins de la baie de Cardigan, au large du pays de Galles.

L'étudiant chercheur a distingué 32 types de sifflements que l'on peut classer en six grands groupes.

Il a trouvé que la plupart des types de sifflements étaient utilisés par les deux groupes de dauphins, mais que huit d'entre eux n'étaient utilisés que par les dauphins irlandais.

"Nous fabriquons un catalogue des différents groupes de sifflements qu'ils utilisent et essayons de les associer à des comportements, comme fouiller, se reposer, nouer des liens et la communication des groupes avec les petits", a expliqué à l'AFP le professeur Simon Berrow, directeur du projet pour la SDWF.

"En gros, nous élaborons ce qui pourrait être un dictionnaire des mots ou des sons qu'ils émettent", dit-il.

Simon Berrow, un biologiste marin, souligne que les dauphins utilisent des claquements pour se diriger et localiser leurs proies. Les sifflements servent à communiquer.

"Ils émettent une gamme étendue d'autres sons comme des aboiements, des grognements et d'autres comme des coups de fusils", relève-t-il.

"Quand j'ai entendu pour la première fois (ces sons semblables à des coups de fusils), j'étais surpris, je pensais que les cachalots étaient la seule espèce qui les utilisait. Nous pouvons imaginer qu'ils l'utilisent de la même manière que les cachalots", pour assommer leurs proies, avance-t-il.

Les légendes locales témoignent de la présence des dauphins dans l'estuaire du Shannon depuis des générations, et certaines sources font remonter leur présence au VIe siècle.

Les dauphins sont vus régulièrement par les passagers des ferries, et des milliers de touristes font des excursions spécialement pour les voir.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Mes Amis les bêtes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article