HALTE AU MARTYRE DES TAUREAUX !!!

Publié le par Adriana Evangelizt

Pauvre bêtes ! Les Romains avaient leurs jeux du stade, les Espagnols ont aussi leurs arènes où le martyre des taureaux fait peine à voir. Et je suis Espagnole d'origine, par mon père. Qui ne m'a jamais traîné à une corrida, je vous l'assure. Comme quoi on n'est pas obligé de suivre la foule... signez la pétition, les photos parlent d'elles-mêmes. Mais que personne ne se mettent à la place de ces pauvres bêtes prouvent bien la décadence et le mépris de la vie au 21ème siècle...

HALTE AU MARTYRE DES TAUREAUX !!!

Appel au secours!!!!!!!!!

 

Besoin de votre aide, pour essayer de faire annuler une fête traditionnelle espagnole qui n'est que l' horrible torture d'un taureau :

C'est un martyre qui va bientot commencer (26 juin), et peut-être que des tas de mails pourraient  empêcher ça,


 L'article suivant est extrait du site de la FLAC (Fédération des Luttes Anti Corrida)

 "Tous les ans entre le 26 et le 29 juin, à Coria, Extremadure, un malheureux taureau est torturé à mort par la foule.
On le fait circuler pendant 4 heures tout en lui envoyant des fléchettes sur tout le corps et plus particulièrement dans les yeux et autres endroits sensibles, jusqu'à ce que, épuisé par le stress, la douleur et les pertes de sang, il s'écroule et c'est alors que ses  bourreaux lui coupent les testicules alors qu'il est encore vivant et ceci se passe dans toute l'Espagne, certains endroits du Mexique, au Brésil.
Les autorités au mieux ignorent la chose et au pire la déclarent « d'intérêt culturel » et en font la promotion.

PROTESTEZ AUPRES DE :

 informacion@coria.org 
 
informacion@dip-caceres.es
 info@juntaex.es
 jlrzapatero@presidencia.gob.es
 edigitales@hoy.es

EN RECOPIANT CE MESSAGE :

No visitaremos su región mientras no cesen las barbaridades primitivas contra los animales como el Toro de Coria.
Extremadura y España en general deben entrar en el siglo XXI y en la UE de una vez.

Envoyez les photos en pièce jointe, avec une lettre de protestation contre les fêtes sanglantes en Espagne, dans votre propre langue à l'ambassade d'Espagne de votre pays"

S'il vous plait, prenez un quart d'heure pour envoyer un mail à l'une des adresses indiquées ci dessus en recopiant le texte en espagnol, et un mail de protestation en français auprès de l'ambassage d'espagne dont le lien est ci dessous.
A l'approche des vacances, le tourisme est important en Espagne, la peur de perdre une source de revenus essentielle pour cette région  incitera l'ambassade à annuler ces manifestations qui nous répugnent.

MERCI ENSEMBLE LUTTONS CONTRE LA BARBARIE, c'est facile, il n'y a qu'à tous écrire ! C'est peu de choses par rapport à ce que vont subir ces animaux...

http://www.amb-espagne.fr/


Sources  Bleucéanne

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Animaux en danger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C


Blog(fermaton.over-blog.com),No-19, THÉORÈME DE CURIE.


Marie Curie: MARTYRE DE LA SCIENCE?



Répondre
C
1/4 d'heure, c'est long.
Répondre
C
je vais dire scandaleux....je comprends pas au 21siecle que des gents trouve du plaisir a martyriser des animaux de cette facon .ce ne sont pas des gents courageux ..car si ils étaient courageux c est dans l aréne qui déscendraient ...originaire du pays  arles et  de la camargue ou chez nous le taureau a un nons  il sort 6 fois dans la saison pendant une dizaine d année ....certains taureaux ont leur statue (nimes . vauvert . lunel . beaucaire ) on apelle ca la course libre  . pour la courida je suis neutre je suis pas  pour ni contre .car pour une courida la soufrance du taureau dure un quar  d heure pas 4 heures comme le font c ai sauvaget 
Répondre
C
Mon ordi refuse d'envoyer  mon mail -___-''' Chui dégoùté... J'espère que pour les autres ça marche normalement... Moi je retenterai plus tard.
Répondre
B
Merci Adriana, si beaucoup écrivent... Qui sait, quelques tortures seront peut être annulées, pourvu que cela se fasse, je vais écrire tous les jours, et continuer à faire circuler l'article.
Répondre