France: plus de 1000 hectares brûlés sur trois fronts d'incendie

Publié le par Adriana Evangelizt

France: plus de 1000 hectares brûlés sur trois fronts d'incendie

 dans le Sud-Est




Un Canadair vole au-dessus d'un incendie à Mandelieu-la-Napoule le 4 juillet 2007

Mille hectares de forêts étaient parcourus mercredi soir par un violent incendie en cours de propagation à la lisière des Alpes-Maritimes et du Var, tandis qu'un autre incendie près du Muy (Var) a entraîné l'évacuation de 1800 campeurs, une semaine après un précédent sinistre dans le même secteur.

A 21h30, la plus grande inquiétude des pompiers concernait un sinistre qui a démarré à proximité de la commune des Adrets-de-l'Estérel (Var) et se propageait en direction de Mandelieu (Alpes-Maritimes) en ayant parcouru environ 1000 hectares en quelques heures.

Comme prévu par le règlement, les moyens aériens ont dû cesser leurs interventions vers 21h15. Environ 300 hommes tentaient de combattre ce sinistre attisé par un vent violent et qui provoquait de très importants bouchons sur l'autoroute A8 fermée entre Mandelieu et les Adrets.

"On a failli avoir des catastrophes sur l'autoroute mais on a pu les éviter", a indiqué à l'AFP le lieutenant-colonel Eric Grohin.

La situation est rendue particulièrement compliquée par l'existence d'un second front, plus à l'ouest du département, autour de la commune du Muy (Var) déjà victime d'un important feu de forêt qui avait brûlé plus de 500 hectares en début de semaine dernière.

C'est vraisemblablement une reprise de ce feu qui s'est déclenchée mercredi aux alentours de 18h00. Environ 150 hectares ont été parcourus par les flammes combattues par plus de 300 pompiers.

"Le devant du feu s'est stabilisé mais les flancs gauche et droit restent préoccupants", a estimé le lieutenant-colonel Grohin.



Un policier regarde un incendie se propager à Mandelieu-la-Napoule le 4 juillet 2007

Le feu n'a pas fait de dégâts mais entraîné l'évacuation d'environ 1.800 personnes qui ont dû quitter six campings situés à Roquebrune-sur-Argens et dans les communes limitrophes.

Environ 300 personnes, dont beaucoup de touristes étrangers, étaient accueillies dans les salles municipales de Roquebrune-sur-Argens qui avait dû mettre en oeuvre un dispositif similaire lors de l'incendie de la semaine passée, a indiqué la mairie.

Des moyens ont en revanche pu être dégagés de l'incendie qui s'est déclenché en fin d'après-midi à Antibes (Alpes-Maritimes), pour aller renforcer les troupes à l'oeuvre dans le Var et autour de Mandelieu.

Le feu qui a pris dans une casse automobile en zone péri-urbaine d'Antibes était maîtrisé en milieu de soirée, mais il a fait, selon le sous-préfet de Grasse Claude Serra, cinq blessés légers, dont l'un, brûlé à 30%, a dû être hospitalisé.

Deux maisons ont été sérieusement touchées par les flammes dans ce secteur très peuplé où le vent a, là encore, compliqué la tâche des 150 hommes qui ont été mobilisés.

En raison des rafales qui soufflaient depuis le début de la matinée, le Var et les Alpes-Maritimes avaient été placés mercredi en situation de risque "très sévère d'incendie".

Le secrétaire d'Etat à l'Outre-Mer et président du Conseil général des Alpes-Maritimes Christian Estrosi a indiqué à l'AFP qu'il se rendrait jeudi sur les lieux des incendies.

Malgré des pluies abondantes au printemps, la sécheresse est préoccupante dans tout le sud de la France où des centaines de pompiers supplémentaires ont été mobilisés en prévision des risques de feux forêts.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt


Publié dans Catastrophes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article