Le Néandertalien était doté du même gène du langage que l'homme moderne

Publié le par Adriana Evangelizt

Le Néandertalien était doté du même gène du langage

 que l'homme moderne


Les Néandertaliens, ancêtres les plus proches de l'homme moderne, éteints mystérieusement il y a moins de 30 000 ans, étaient aussi pourvus du gène-clé pour acquérir le langage, selon des travaux de chercheurs européens publiés jeudi aux États-Unis.

Cette découverte ouvre la possibilité que l'homme de Néandertal qui a divergé avec les humains modernes, l'homo sapiens, il y a plus de 300 000 ans, avaient les capacités génétiques pour parler, selon les auteurs de cette étude parue dans la revue américaine Current Biology.

Ce gène, appelé FOXP2, est le seul connu à ce jour qui joue un rôle essentiel dans la formation de régions du cerveau liées à l'apprentissage du langage. En outre, les personnes ayant une anomalie dans ce gène éprouvent des difficultés pour apprendre à parler, explique Johannes Krause, une anthropologue de l'Institut Max Planck à Leipzig (Allemagne), un des co-auteurs de cette recherche.

«Il n'y a aucune raison de penser que les Néandertaliens ne pouvaient pas parler», relève-t-il.

La version humaine du FOXP2 diffère de celle des chimpanzés en deux endroits, notent aussi ces scientifiques.

Les anthropologues avaient précédemment fait valoir que l'homme de Néandertal était doté des caractéristiques anatomiques nécessaires pour parler comme les terminaisons nerveuses des muscles de la langue indispensables pour former des sons.

Si cette découverte génétique vient renforcer la possibilité que les Néandertaliens pouvaient parler, il n'en demeure pas moins que d'autres gènes encore inconnus pourraient aussi jouer un rôle important pour le langage chez l'homme moderne, souligne Johannes Krause.

Sources Cyberpresse

Posté par Adriana Evangelizt


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article