Le Japon a lancé sa campagne de chasse à la baleine

Publié le par Adriana Evangelizt

Les criminels japonais ont décidé de s'attaquer cette fois aux baleines à bosse. On va dire une fois pour toutes ce que l'on pense tant des Japonais que des Chinois et autres asiatiques aux yeux bridés, ils n'ont aucun respect pour la vie animale. Ce sont des barbares. Et vous pouvez nous envoyer vos spasms à la con comme les sionistes, on n'en a rien à cirer. Vous êtes des barbares que ce soit pour les chiens, les chats et tous les animaux. Les individus qui ne respectent pas la vie quelle qu'elle soit ne mérite aucun respect. Des barbares. Et ce sont des juifs corses qui vous le disent. On a un peu plus d'honneur que les sionistes et que les asiatiques massacreurs d'animaux, croyez-le.

Le Japon a lancé sa campagne de chasse à la baleine

Une baleine tuée dans le port de Minami-Boso

Photo Yoshikazu Tsuno

Le Japon a lancé dimanche comme prévu sa campagne de chasse à la baleine, les bateaux ayant quitté le port de Shimonoseki (ouest) vers l'Antarctique où ils sont décidés à chasser cette fois la baleine à bosse, une espère considérée comme menacée.

Le Japon a l'intention de tuer plus de 1.000 baleines dans l'océan Antarctique au cours de sa campagne de pêche, qui suscite régulièrement des protestations en Australie et en Nouvelle-Zélande.

L'association écologiste Greenpeace a annoncé de son côté que son navire Esperanza, qui mouille dans les eaux internationales, allait tenter de traquer les bateaux de pêche japonais jusqu'en Antarctique.

"La flotte de pêche à la baleine doit retourner (au Japon) dès maintenant. Si ce n'est pas le cas, nous mènerons des actions directes, non-violentes pour stopper la chasse à la baleine", a indiqué Karli Thomas, l'un des responsables de Greenpeace, dans un communiqué émis depuis le navire Esperanza.

Cette campagne de pêche "est une honte et une source de tension diplomatique entre le Japon et les pays qui soutiennent la protection des baleines", avait estimé précédemment Karli Thomas.

Le Premier ministre japonais Yasuo Fukuda "devrait annuler l'ensemble du programme baleinier et mettre un terme à ce scandale qui gaspille l'argent des contribuables japonais", avait-il également demandé.

Le Japon contourne chaque année le moratoire international en vigueur depuis 1986 en pêchant un millier de baleines à des fins "scientifiques", ce qui lui vaut les vives critiques des associations écologistes anglo-saxonnes.

Cette année, la flotte japonaise a prévu pour la première fois depuis l'entrée en vigueur du moratoire international de tuer 50 baleines à bosse, une espèce considérée comme menacée par les défenseurs de l'environnement.

Sources Linternaute

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Animaux en danger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
pourquoi on fait rien contre tout  ses gros conard de  japonais et de chinois
Répondre