2760 ans plus tard, on a déniché la grotte de Romulus et Remus

Publié le par Adriana Evangelizt

2760 ans plus tard, on a déniché la grotte de Romulus et Remus

Si le récit des jumeaux qui présidèrent à la fondation de la ville en 753 avant J.-C. reste légendaire, le mythique lieu de culte vient d'être retrouvé à Rome.


Nourrie à l'italienne, Rome ressemble à une lasagne, ou à un tiramisu. Sous chaque couche construite s'en trouve une autre. Les visiteurs de l'église San Clemente, récemment restaurée, le savent bien. Sous l'édifice actuel subsiste celle du haut Moyen Age. Elle-même repose sur un temple de Mithra, bâti sur les restes d'une villa antique. Bref. Il suffit de descendre un escalier pour remonter le temps.

Ce préambule s'impose pour présenter la sensationnelle découverte archéologique qu'a annoncée mardi le ministre de la Culture, Francesco Rutelli. Il ne s'agit pas moins de la grotte qui aurait abrité la louve nourrissant Romulus et Remus. Rappelons que les frères, bientôt ennemis, sont les légendaires fondateurs de Rome en 753 av. J.-C.

Une salle à coupole

Cette grotte, comme le mot le laisse supposer, se trouve en sous-sol. Pour tout dire, elle se cachait à 15 mètres au-dessous de l'actuel niveau du Palatin, la plus sacrée des 7 collines de la ville avec le Capitole. Elle a été découverte par hasard, lors de travaux. Le Ministère cofinance en effet la restauration du Complexe augustéen, qui se trouve quelques étages au-dessus. Il ne s'agit pas d'une petite chose. Cette cavité de 16 mètres sur 7 est pourvue d'une coupole plafonnant à 6 mètres 50. Le décor de mosaïques et de coquillages semble en bon état. Mais le conditionnel est de rigueur: pour le moment, seule une sonde, reliée à un appareil photo, y est entrée.

L'authenticité de cette trouvaille repose en fait sur deux objets différents. Il y a d'une part le récit, qui demeure un mythe. Nous ne saurons jamais si le berger Faustulus a oui ou non trouvé une louve allaitant deux enfants. En revanche, grâce aux auteurs anciens, nous possédons des descriptions du lieu. La Lupercale était proche du site où la population organisait des fêtes fort peu convenables   jusqu'en 495, en pleine époque chrétienne!   en l'honneur du dieu des troupeaux Pan. Ces lupercales avaient lieu le 14 février à la place de notre Saint-Valentin.

Doute raisonnable

C'est à cette conformité aux textes (mais le décor peut avoir changé plusieurs fois) que s'attaquent les experts. Le Ministère de la culture préfère donc parler de «lieu pouvant raisonnablement avoir abrité le mythe fondateur de Rome». Une fondation devenue d'autant plus mythique que les préhistoriens ont depuis longtemps prouvé, notamment près du Foro Boario, des traces d'occupations humaines bien antérieures à   753.

La grotte sera sans doute restaurée, mais il semble douteux que le public puisse un jour y avoir accès, vu sa localisation. Cependant, rassurez-vous! Tout ne s'effacera pas en une minute comme dans la maison à fresques du Roma de Fellini...

Sources 24 heures

Posté par Adriana Evangelizt


Publié dans Histoire des hommes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article