Une société californienne dit avoir cloné des embryons humains

Publié le par Adriana Evangelizt

On continue de plus belles. Le bébé médicament est en voie de concrétisation. Ils sont en train d'essayer de fabriquer des embryons juste pour faire des transplantations d'organes et autres joyeusetés.  Grave, grave, grave.

Une société californienne dit avoir cloné des embryons humains

Par Maggie Fox

(Reuters) - Washington - Une société californienne déclare avoir eu recours à la technologie du clonage pour fabriquer cinq embryons humains dans l'espoir d'obtenir à terme des cellules souches à des fins médicales.

Stemagen Corp, de La Jolla, en Californie, a détruit les embryons en procédant à des analyses pour s'assurer qu'il s'agissait de véritables clones. Mais les chercheurs espèrent à terme parvenir à leurs fins.

Leurs conclusions, publiées dans la revue Stem Cells (cellules souches) laissent sceptiques d'autres experts. Si elles sont confirmées, l'équipe serait la première à prouver avoir cloné des êtres humains afin d'obtenir des cellules souches.

Il existe plusieurs types de cellules souches. Celles obtenues à partir d'embryons de quelques jours sont considérées comme les plus utiles car elles peuvent générer tous les types de cellules du corps et permettre ainsi des transplantations d'organes, de tissus ou de cellules.

L'équipe a expliqué qu'elle avait obtenu les cinq embryons en utilisant des cellules de la peau de deux hommes adultes. Elle a dit avoir vérifié avec soin que les embryons étaient des clones de ces deux hommes.

"UN TOURNANT POUR BEAUCOUP D'AUTRES ÉTUDES"

"Nous espérons que c'est un tournant pour beaucoup d'autres études", a déclaré Andrew French, directeur de la recherche, dans une interview accordée par téléphone.

Les chercheurs ont eu recours au transfert nucléaire de cellule somatique (SCNT) qui consiste à ôter le noyau d'un ovule et à le remplacer par le noyau d'une cellule du donneur que l'on veut cloner.

Cette technique a été utilisée en 1996 pour la brebis Dolly, premier mammifère adulte à avoir été cloné.

"J'espère que les auteurs auront la possibilité de poursuivre leur travail et de produire des lignées de cellules souches", écrit dans un courriel Ian Wilmut, responsable de l'équipe qui a cloné Dolly et qui travaille maintenant à l'Université d'Edimbourg.

En 2004, le Sud-Coréen Hwang Woo-suk avait annoncé avoir réussi à cloner un embryon humain, mais un scandale a éclaté peu après lorsqu'il est apparu qu'il avait falsifié des résultats.

"Nous devons être très prudents après le scandale de Hwang et ne pas répéter les mêmes erreurs", a dit le Dr Robert Lanza d'Advanced Cell Technology, une société du Massachusetts qui cherche elle aussi à obtenir des cellules souches d'embryons humains.

D'autres équipes ont réussi, en recourant à diverses techniques, à produire des cellules souches similaires selon elles à des cellules souches d'embryon. Mais la plupart des experts estiment qu'il est important de continuer à tenter d'obtenir des cellules souches provenant d'embryons.

Version française Nicole Dupont

Sources Yahoo fr

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Il n'est donc pas impossible que la Commission interdise au moins temporairement la commercialisation en Europe de produits issus d'animaux clonés. Elle éviterait peut-être ainsi de mécontenter l'opinion publique mais serait alors certaine d'agacer les Etats-Unis
Répondre