Grèce: un mort et des blessés après un violent séisme dans le Péloponnèse

Publié le par Adriana Evangelizt

Ca se rapproche de nous de plus en plus...




Grèce: un mort et des blessés après un violent séisme dans le Péloponnèse


Un violent séisme d'une magnitude de 6,5 sur l'échelle ouverte de Richter a secoué dimanche le Péloponnèse, au sud de la Grèce, et fait au moins un mort et une vingtaine de blessés, a-t-on appris auprès des autorités grecques.

Un homme d'une soixantaine d'années a été écrasé par le toit de sa maison dans le village de Kato Achaïa, dans le département d'Achaïe au nord-ouest du Péloponnèse, ont indiqué les pompiers.

Les différents services de santé et de secours des départements d'Achaïe, d'Elide, ainsi que l'île de Leucade (mer ionienne), ont fait état d'une vingtaine de blessés.

La secousse, qui a été ressentie dans tout le Péloponnèse et dans d'autres régions du pays, jusqu'à Athènes, s'est produite vers 15h30 locales (12h30 GMT) à 205 km à l'ouest de la capitale, près de la ville d'Andravida, en Elide, a indiqué l'Institut géodynamique de l'Observatoire d'Athènes.

La violence du séisme a créé des scènes de panique dans les villes et villages de l'ouest et du nord du Péloponnèse, où les habitants sont sortis dans les rues, ont rapporté les médias grecs.

Le responsable du Service national de santé grec, Panagiotis Eftathiou, a indiqué que quatre personnes avaient été blessées après avoir sauté par les fenêtres et hospitalisées pour des fractures à l'hôpital d'Amaliada.

"Le séisme a été terrible, on n'en avait jamais senti un aussi fort malgré notre habitude de ce genre de phénomène. Il a duré longtemps et tout le monde est sorti dehors", a déclaré à NET le maire de Pyrgos, Georges Paraskevopoulos.

Il a ajouté que l'église d'Agios Nicolaos à Pyrgos avait subi de "gros dégâts" et que plusieurs fissures avaient été signalées dans des bâtiments du centre-ville.

Plus de deux heures après le séisme, les pompiers de la région ont signalé des dégâts matériels dans des maisons anciennes de Pyrgos, d'Amaliada, de plusieurs villages et dans la zone industrielle du port de Patras.

Deux équipes de secours spécialisées dans les catastrophes (Emak) ont dégagé dans les villages de Fostena et Bartholomiou une petite fille et une famille de trois personnes coincées dans leurs maisons, ont indiqué les pompiers.

Le directeur des recherches de l'Observatoire d'Athènes, le sismologue Gerassimos Papadopoulos, a indiqué que l'épicentre du séisme se situait à une profondeur d'environ 10 km et que l'on devait "s'attendre à une activité sismique intense ces prochains jours".

Plusieurs répliques ont été enregistrées, dont la plus forte était de 4,7 sur l'échelle de Richter, a indiqué M. Papadopoulos.

Il a appelé les habitants à "garder leur sang-froid" et demandé aux autorités d'intervenir rapidement pour contrôler l'état des bâtiments de la région. Une équipe d'ingénieurs a été constituée pour vérifier les écoles de la zone, a indiqué le ministère de l'Education.

La Grèce est le pays européen où l'activité sismique est la plus forte, avec la moitié des tremblements de terre recensés sur le continent.

 

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Catastrophes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article