Le mensonge scientifique : Le séisme au Chili aurait raccourci la durée des journées terrestres

Publié le par Adriana Evangelizt

Voilà le gros Hoax scientifique parti de la NASA -qu'il ne faut surtout pas croire car cette "entité" est drivée par les "Maîtres du Monde" et ne vise qu'à falsifier non seulement l'Histoire de la Terre mais tout ce qui s'y rapporte. Et cette "entité" ne veut surtout pas que les Peuples sachent que le Grand Cataclysme se prépare.

Tous les médias ont repris l'info sans se poser de questions et sans faire leurs propres recherches. Avec ça, on est bien renseigné ! Ainsi, à l'unisson, s'entendent-ils pour dire que le séisme du Chili aurait raccourci la durée des jours terrestres. Comme vous le verrez sur les articles que j'ai posé plus bas, il y en a qui disent que cela aurait accéléré la rotation de la terre et d'autres, qu'au contraire, ça l'aurait ralenti.

La vérité est simple. Est-ce le chien qui remue sa queue ou le contraire ? Est-ce qu'un séisme peut faire se déplacer l'axe terrestre ? Ou bien, est-ce parce que l'axe terrestre s'est déplacé qu'il y a le séisme au Chili et d'autres dans la foulée dont les répercussions se sont faites ressentir jusque sur les côtes françaises ? Réfléchissez... par vous-mêmes.

La Terre prépare son basculement terrestre, et on peut dire qu'elle l'a déjà commencé. Ce basculement ne se fait pas du jour au lendemain, loin s'en faut. Dame Terre prend son temps au début de ce processus. Mais plus le temps va passer et davantage, elle va l'accélérer car il faut qu'elle soit à l'heure comme il est écrit :

Et les quatre anges (les 4 Eléments) qui étaient prêts POUR L'HEURE, LE JOUR, LE MOIS et L'ANNEE, furent déliés afin qu'ils tuassent le tiers des hommes. Apocalypse 9:15

Et je peux même vous dire que le basculement s'effectue à cet instant précis décrit dans l'Apocalypse :

Quand il ouvrit le SEPTIEME SCEAU, il y eut dans le ciel un silence d'environ une demi-heure. Apocalypse 8:1

Vous noterez qu'une demi-heure correspond à la moitié d'un cadran horaire. Le SEPTIEME SCEAU correspond au basculement dans l'autre ère mais aussi au basculement terrestre. Et la prochaine ère ne sera pas l'ère du Verseau mais celle du Lion. Voilà pourquoi il y a DEUX LIONS inversés sur la table située entre les pattes du Sphinx. Les scientifiques devraient lire et surtout comprendre les messages laissés par les Anciens.

La Terre bascule et inverse sa rotation. Le Soleil ne se lèvera plus à l'Est dans la prochaine configuration mais à l'Ouest. Comme cela s'est déjà produit et comme c'est inscrit dans les archives égyptiennes.

Pour basculer, la Terre est obligée de ralentir sa course. Ce ralentissement avait déjà été remarqué en 1960 lors du séisme du Chili. Il s'est aussi produit en 2004 à Sumatra. Il vient de se reproduire à nouveau pour le Chili mais ce ralentissement a entraîné des catastrophes partout dans le monde, y compris
des glissements de terrain en Afrique.

Elle a commencé ce processus de ralentissement voilà des centaines d'années, et elle va en accélérer la fréquence pour être prête au jour J. Voilà pourquoi, il y aura de plus en de plus de séismes et d'inondations partout dans le monde.




Séisme au Chili : il a raccourci la durée des journées terrestres




Chili – Le violent séisme survenu au Chili dans la nuit de vendredi à samedi a raccourci la durée des journées. Cette amputation est toutefois plus que minime, puisque nous n'avons perdu que 1,26 microseconde (1,26 millionième de seconde).


Selon la Nasa, la violence du séisme chilien du 27 février (8,8 sur l’échelle de Richter) a probablement déplacé l’axe de la Terre de 8 cm, entraînant une modification de la période de rotation de la Terre et donc, de la durée du jour. Le rapprochement des terres affaissées du centre de la Terre dû au séisme a entraîné une modification de la rotation de celle-ci, et donc une diminution de la durée du jour.


Olivier de Viron, chercheur en géophysique à l'Institut de physique du globe, explique dans une interview accordée à TF1 News que ce changement est "un peu comparable au geste du patineur qui rapproche ses bras de son buste et accélère".


Ce n’est pas la première fois que ce phénomène se produit. Lors de la plupart des séismes, la rotation de la Terre change mais de façon infime. Lors des séismes violents, comme celui du Chili, la différence devient perceptible. Avec le séisme de Sumatra, survenu en 2004 et qui a provoqué un tsunami géant, la journée avait raccourci de 6,8 microsecondes. Toutefois, cela ne modifiera jamais vraiment la durée de nos journées de 24 heures.

Sources
MaxiSciences  



Le séisme chilien aurait accéléré la rotation de la Terre


par Hervé Morin



Le tremblement de terre de magnitude 8,8 qui a frappé le Chili le 27 février a-t-il modifié la durée du jour et fait bouger l'axe du globe ? C'est ce que suggèrent des calculs effectués par une équipe du
Jet Propulsion Laboratory (JPL) de Pasadena (Californie) et rendus publics par la NASA le 1er mars. Selon ces résultats préliminaires, le séisme aurait diminué la durée du jour de 1,26 microseconde (une microseconde égale à un millionième de seconde).

Cette réduction serait la conséquence d'une modification de la répartition de la masse terrestre, susceptible d'accélérer sa vitesse de rotation - un phénomène exploité par les patineurs qui tournent plus vite sur eux-mêmes quand ils rapprochent bras et jambes de leur axe de rotation. Le séisme chilien aurait ainsi modifié l'axe terrestre de 8 centimètres, précise le JPL, qui a effectué un exercice identique pour le tremblement de terre de 2004 à Sumatra (magnitude 9,1), lequel aurait abrégé le jour de 6,8 microsecondes et déplacé l'axe terrestre de 7 cm. Le décentrage dû au séisme chilien, moins puissant, serait plus marqué à cause de sa position à une latitude moyenne.


Ces calculs ne doivent cependant pas être pris pour argent comptant, prévient Christian Bizouard, membre du service de la rotation de la Terre à l'Observatoire de Paris. Ce service a précisément pour fonction de constituer des séries temporelles mesurant les variations infimes de la durée du jour et les mouvements du pôle géographique autour de son axe. "Il est faux d'affirmer que l'axe de rotation de la Terre a été déplacé de 8 centimètres, indique-t-il. Les effets induits par les tremblements de terre n'ont jamais été observés directement, ils demeurent théoriques et ne seraient de toute façon pas immédiats, mais se feraient sentir sur plusieurs mois."


"Bruit de fond"


Les secousses telluriques ont, souligne-t-il, une influence beaucoup plus modeste sur la rotation terrestre que la répartition des masses atmosphériques, les vents, les déplacements hydrologiques, voire l'humidité du sol. "Ces transferts ont des effets immédiats, qui peuvent engendrer un déplacement du pôle de 2 mm à 15 cm d'un jour sur l'autre", souligne-t-il. La variation du jour subséquente peut atteindre 50 microsecondes. Les satellites GPS peuvent la mesurer avec une précision de 10 microsecondes. Autant dire que l'effet du séisme chilien restera sous leur seuil de détection. "Seul un séisme comme celui de 1960 au Chili, le plus puissant jamais enregistré (magnitude 9,5) pourrait éventuellement sortir de ce bruit de fond", indique M. Bizouard.


La durée du jour varie selon des cycles séculaires et décennaux, mais aussi à des échelles plus réduites. Ces phénomènes, parfois encore mal compris, sont dûment mesurés : "Si l'on ne tenait pas compte des mouvements du pôle pour recaler les systèmes de positionnement par satellite, au bout de six mois, ils commettraient des erreurs de plusieurs mètres", indique M. Bizouard.


Sources Le Monde


Depuis samedi, la terre tourne moins vite


Le tremblement de terre, samedi dernier au Chili, a été si puissant qu’il a modifié l’axe de la rotation de notre planète. Le jour est désormais plus court, affirme la Nasa.

Le changement serait imperceptible mais réel. D’après la Nasa, depuis samedi, la Terre tourne moins vite sur elle-même, et les jours sont plus courts. Ne vous inquiétez pas pour votre nuit de sommeil, la réduction n’est que de… 1,26 millionième de seconde.
La faute au puissant tremblement de terre du 27 février au Chili, l’un des plus forts de l’histoire puisque pointé à 8,8 sur l’échelle des séismes.

D’après la Nasa, l’événement a tellement secoué la Terre qu’elle a dévié de son axe de 8 cm. Conséquence, le jour dure moins longtemps, une réduction qui serait définitive.

Ce n’est pas la première fois

Le phénomène n’étonne pas l’astrophysicien Alfred Vidal-Madjar. « C’est une loi de la physique, explique-t-il.
Chaque fois qu’un corps change de forme, sa vitesse de rotation se modifie. C’est un peu comme un patineur qui tourne sur lui-même : il va plus ou moins vite selon qu’il tend ou pas les bras. La Terre ne fait pas exception à la règle. »

Notre planète n’en est d’ailleurs
pas à son premier changement de vitesse.  « Elle a plusieurs fois accéléré ou ralenti au cours de l’histoire, au gré d’événements comme des séismes, poursuit Alfred Vidal-Majdar. Il ne faut pas non plus oublier qu’elle subit continuellement l’effet des marées qui contribuent aussi à son ralentissement. »

Sauf que les chiffres fournis par la Nasa ne peuvent être confirmés, affirme Christian Bizouard, astronome au service rotation de la Terre à l’Observatoire de
Paris. « Un axe dévié de 8 cm, 1,26 millionième de seconde de jour en moins, ce sont des estimations, établies à partir de modèles théoriques, explique-t-il.

L’effet est si petit qu’il faudrait de très longues observations pour être sûr. » « Le pôle de rotation bouge en permanence, de 2 mm jusqu’à 15 cm par jour, car la planète subit tout le temps des mouvements de masse, en profondeur, mais aussi dans l’atmosphère », poursuit-il.
L’astronome ne nie cependant pas l’impact brutal que peuvent avoir des séismes sur la rotation de la Terre.

« Lors du plus violent tremblement de terre (NDLR : en 1960 au Chili : 9,5 sur l’échelle de Richter), on estime que la planète a dû bouger sur son axe de 60 cm à 1 m ! »

Sources
Le Parisien


Posté par Adriana Evangelizt

 

 

Commenter cet article