Séisme en Irak, pas de victimes

Publié le par Adriana Evangelizt

Alors je dirai deux mots sur le séisme en Irak qui n'est pas bon du tout pour ce pays, malheureux pays, que des individus sans foi ni loi ont décidé de ruiner. Et comme ils sont embourbés jusqu'àu coup, ils sont capables de tout pour l'achever. Quand je vois la peste qui règne sur notre monde, je me dis finalement que la Grande Catastrophe est le seul remède qui pourra nous en débarrasser. Ils sont là, bien implantés, accrochés comme des sangsues sur le dos de l'Humanité, se nourrissant d'elle,  de ses malheurs, de sa misère, l'exploitant sans vergogne. Il faut que cela cesse. Et cela cessera comme prirent fin toutes les civilisations qui étaient parvenues à un point de non-retour dans l'inhumanité. Comme je l'ai dit précédemment, les Mayas, Incas sacrifaient aux dieux mais c'était de véritables holocaustes humains. Ils buvaient même le sang de leurs victimes, pratique absolument interdite dans la Vraie Tradition. Depuis que le monde est monde, l'Humanité a toujours subi le joug des puissants. Qu'en est-il aujourd'hui ? La même chose.

Pour en revenir au séisme en Irak, il y a
un barrage à Mossoul qui risque de céder et  pourrait mettre en danger des centaines de milliers d'Irakiens. C'est l'armée américaine qui avait signalé ce fait en 2007, et plus particulièrement David Petraeus et Ryan Crocker à qui je ne fais pas du tout confiance.  Il m'est venu à l'idée qu'ON pourrait très bien faire céder le barrage. Ce séisme tombe donc très mal car certains pourraient  profiter de ce tremblement de terre et s'arranger pour que le barrage cède.





Séisme en Irak, pas de victimes



29 août - Un tremblement de terre d'une amplitude de 5,3 sur l'échelle de Richter a été ressenti cette nuit dans le sud-est de l'Irak, provoquant un mouvement de panique chez les habitants, selon un journaliste de l'AFP et un responsable météorologique.

Daoud Chaker, directeur de la météorologie nationale à Bagdad, a indiqué à l'AFP qu'aucune victime n'était à déplorer.

L'épicentre du séisme était situé au nord-est d'Amara, à 370 km au sud-est de Bagdad, près de la frontière entre l'Irak et l'Iran, a-t-il précisé.

Le tremblement de terre, qui s'est produit à 01h (mercredi 22h GMT), a semé la panique à Amara où les habitants sont sortis précipitamment de chez eux.
Les secousses ont également été ressenties dans la cité portuaire de Bassorah, dans le sud du pays, selon des journalistes de l'AFP.

Sources
Le Figaro

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Bonne idee un tremblent de terre en irak sa ferraient peurs a l,etats Islamiques ses bandits je prient pours que sa arrive pours les stopers je ne n,auraient pas de regrets ...
Répondre